Vusal Huseynov: Le nombre d'étrangers visitant l'Azerbaïdjan a augmenté de 10% - PHOTOS

  19 Juillet 2018    Lu: 1083
Vusal Huseynov: Le nombre d

« Au cours des six premiers mois de cette année, 827 352 étrangers et apatrides sont entrés dans le pays dans 1 324 075 cas, ce chiffre était de 747 107 dans 1 199 770 cas au cours de la période correspondante de 2017 »

AzVision rapporte que le chef du Service national des migrations, Vusal Huseynov, a déclaré lors d'une conférence de presse sur les résultats de l'activité de l'organisation pendant six mois.

Selon lui, ces chiffres montrent une augmentation de 10% du nombre d'étrangers visitant le pays.

« Au cours de la période considérée, 347 767 étrangers et apatrides ont été enregistrés dans le pays, soit 315 736 au cours de la période correspondante de 2017. Cela signifie une augmentation de 10% par rapport à l'année dernière » a-t-il dit.

« Au cours des six premiers mois de l'année, le Service national des migrations azerbaïdjanais a reçu 38 360 demandes concernant l'autorisation de vivre et de travailler en Azerbaïdjan, d'obtenir le statut de réfugié, l'octroi, la restitution et la perte de citoyenneté » a déclaré le chef du Service national des migrations d'Azerbaïdjan, Vusal Huseynov.

« 1487 personnes ont fait appel au Service national des migrations au cours des six premiers mois de 2017. Selon les statistiques du 1er juillet, 32 648 étrangers et apatrides ont demandé l'autorisation de vivre temporairement en Azerbaïdjan, tandis que 11 288 ont demandé un permis de séjour permanent. Durant la période considérée, le service a reçu 13 341 demandes sur l'identification de la citoyenneté » a noté Huseynov.

Le président du service a ajouté que le Service national des migrations d'Azerbaïdjan a reçu 322 appels concernant la réadmission de 640 citoyens azerbaïdjanais vivant à l'étranger dans un état incertain et la réadmission de 206 citoyens azerbaïdjanais a déjà été mise en œuvre.

Selon le chef du service, le nombre d'appels au « Centre d'appel » a augmenté de 10%: « Ce chiffre était 51.394 au premier semestre de l'année en cours. 46.992 appels ont été enregistrés au cours de la période correspondante de 2017 » .

En outre, V.Huseynov a souligné que des travaux sont actuellement en cours pour élargir la gamme des services électroniques liés à la migration: «Actuellement, un autre service électronique du Service national des migrations est utilisé, un système qui permet de vérifier la limite des entrées et des sorties du pays. En outre, le site Web officiel du Service a été amélioré en termes de contenu, technique, visuel et d'accessibilité. De nouvelles sections et sous-sections ont été créées. Elles ont commencé à tirer pleinement parti des capacités de réseautage social du service. La page officielle « Facebook » de l'organisation a été créée en mai de cette année, où les informations sont mises à jour régulièrement et les questions sont répondues rapidement. Afin de s'adresser directement au chef du Service national des migrations pour les permis de travail, une ligne directe a été établie dans le système. Avec le système de « ASAN visa », l'obtention de visas de travail électroniques a été garantie.

À l'initiative du Service national des migrations, des discussions commerciales préliminaires ont eu lieu sur la création du Conseil consultatif du Service national des migrations avec la participation des représentants des confédérations d'entreprises locales et étrangères, des grandes entreprises pour assurer la transparence des permis de travail et l'analyse des difficultés rencontrées par les employeurs. À l'heure actuelle, les bases des activités du Conseil consultatif sont en préparation ».

Le chef du service a souligné que pendant la période des processus migratoires pour améliorer la législation en conformité avec les exigences modernes, les modifications ont été apportées: « Le Service national des migrations, afin d'informer la société, les étrangers et les apatrides dans différentes langues, effectue le travail. De même que des notifications sont présentées aux étrangers et aux apatrides en russe et en anglais sur les modifications législatives apportées concernant l'augmentation de la période d'enregistrement de 10 jours à 15 jours pour le lieu de résidence, aux points de passage frontaliers. En outre, dans le but d'informer les étrangers ou les apatrides sur le lieu de résidence dans le pays, a été préparé une nouvelle bande vidéo en trois langues et placé dans les services d'accueil du service, à l'aéroport et dans d'autres endroits pertinents.

M. Huseynov a souligné que pour une régulation plus efficace des processus migratoires dans les 6 mois de cette année, il s'est concentré sur l'expansion de la coopération bilatérale et multilatérale avec les organisations internationales opérant dans le domaine de la migration et les organisations connexes, et le développement des relations internationales du Service des migrations.

« Le service a poursuivi une série de projets réussis avec les agences de migration des pays partenaires, ainsi qu'avec des organisations internationales. Des réunions ont eu lieu avec des représentants d'organisations internationales, y compris des ambassadeurs de divers États, et les perspectives de coopération ont été discutées. En outre, les possibilités d'inscription pour le lieu d'enregistrement et la possibilité de s'inscrire dans les centres « service ASAN » ont été étendues. Des travaux sont en cours pour développer une application mobile pour l'enregistrement.

Selon V. Huseynov, les indicateurs des six derniers mois donnent des arguments pour dire qu'en 2018, le Service national des migrations réussira à accomplir toutes les tâches.

Ensuite, le chef du Service national des migrations a répondu aux questions des journalistes et des représentants des ONG lors de la conférence de presse.


Tags: migration