Grande-Bretagne : le Novitchok était dans une bouteille de parfum, selon le frère d'une victime

  16 Juillet 2018    Lu: 555
Grande-Bretagne : le Novitchok était dans une bouteille de parfum, selon le frère d

Selon Matthew Rowleyn, frère d'une des deux victimes empoisonnés Novitchok fin juin, le poison était dans une bouteille de parfum, ramassée par terre.

Le Novitchok, l'agent innervant qui a empoisonné un couple de Britanniques à Amesbury, dans le sud de l'Angleterre, était contenu dans une bouteille de parfum, a affirmé le frère d'une victime.

Matthew Rowley a déclaré à la BBC que son frère Charlie, qui est hospitalisé, lui a confié avoir ramassé une bouteille de parfum. Charlie Rowley a été admis à l'hôpital le 30 juin dans un état critique mais son état s'est depuis un peu amélioré, considéré désormais comme "grave mais stable" par les médecins. Scotland Yard a refusé de commenter les propos de son frère.

La police évoque "une petite bouteille". La police britannique avait annoncé vendredi avoir trouvé une "petite bouteille" contenant le poison au domicile de Charlie Rowley, à Amesbury, où les secours avaient pris en charge cet homme de 45 ans et sa compagne de 44 ans, Dawn Sturgess. Cette dernière, mère de trois enfants, n'a pas survécu à l'empoisonnement.  Les enquêteurs essayent d'établir "d'où vient la bouteille et comment elle est arrivée au domicile de Charlie". Des tests doivent déterminer si le poison retrouvé dans la bouteille provient du même lot qui a contaminé Sergueï et Ioulia Skripal en mars, ce qui reste une piste d'enquête pour la police.

Crise diplomatique. L'empoisonnement de l'ex-agent double et de sa fille avait été attribué par Londres à Moscou, qui avait nié toute implication. L'affaire avait déclenché une grave crise diplomatique entre le Kremlin et les Occidentaux et une vague d'expulsions croisées de diplomates.


Tags: Grande-Bretagne   Novitchok