Les USA et la France envisagent d'évacuer les Casques blancs de Syrie

  16 Juillet 2018    Lu: 1026
Les USA et la France envisagent d

Les États-Unis, le Canada et certains pays européens, dont le Royaume-Uni et la France, discutent d'un plan d'évacuation de Syrie des membres des Casques blancs et de leurs familles, relate la chaîne de télévision américaine CNN en se référant à des sources proches du dossier.

Selon les sources de la chaîne de télévision américaine CNN, les États-Unis, le Canada ainsi que certain nombre de pays européens, y compris le Royaume-Uni et la France, envisagent d'évacuer les Casques blancs de Syrie.

Le média précise qu'il s'agit d'envoyer environ un millier de membres des Casques blancs et de leurs familles dans d'autres pays, comme par exemple le Canada, le Royaume-Uni  ou l'Allemagne. 

Défense russe: des échantillons à Saraqeb truqués par les Casques blancs
La source a notamment affirmé que cette question avait été abordée par Donald Trump en marge du sommet de l'Otan à Bruxelles. Des délégations occidentales ont cependant convaincu le Président américain qu'il était nécessaire de discuter des moyens d'évacuation avec Israël et la Jordanie.

En outre, l'interlocuteur de l'agence a déclaré que la sécurité des Casques blancs pourrait être au menu de la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine à Helsinki. Cependant, les pays occidentaux espèrent trouver un moyen de mettre en œuvre leur plan sans l'aide de Moscou.

Auparavant, le département d'État américain avait déclaré que les États-Unis alloueraient 6,6 millions de dollars pour le fonctionnement des Casques blancs et le mécanisme de l'Onu en Syrie. Le Département d'État US avait également noté que Washington «soutenait fermement les Casques blancs, qui avaient sauvé plus de 100.000 vies depuis le début du conflit».

«Le Royaume-Uni a ouvertement soutenu les Casques blancs qui sont une branche d’Al-Qaïda»
Les Casques blancs ont été maintes fois accusés de coopérer avec des terroristes. Parmi les griefs retenus contre eux figurent la propagande anti-gouvernementale visant Bachar el-Assad, des tentatives pour encourager une intervention étrangère dans le pays, ainsi que des prétendues preuves fabriquées dénonçant les bavures commises lors de la campagne russe en Syrie

Les Casques blancs ont notamment  mis en scène la présumée attaque chimique du 7 avril dernier dans la ville syrienne de Douma, dont une vidéo a été publiée par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Par la suite le 20 avril, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait déclaré qu'il y avait «beaucoup de preuves» de l'implication du Royaume-Uni dans la mise en scène de cette l'attaque chimique. Il avait souligné que, sur la vidéo des Casques blancs, on voyait parfaitement que les personnes qui avaient prétendument survécu à cette attaque chimique présumée n'avaient pas de protection, et que seulement «quelques-uns avaient des bandes de gaze».


Tags: EtatsUnis   France   Syrie