Le MAE d’Azerbaïdjan réagit au discours de Pachinian

  13 Juillet 2018    Lu: 1271
Le MAE d’Azerbaïdjan réagit au discours de Pachinian

Le premier ministre populiste d'Arménie essaie de faire des revendications sans fondement, au lieu de respecter la déclaration adoptée au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l'OTAN.

C’est ce qu’a déclaré le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Hikmat Hajiyev, tout en commentant le discours du Premier ministre arménien Nikol Pachinian, prononcé lors de la réunion de l'OTAN sur l'Afghanistan.

Selon lui, dans le communiqué final adopté lors du sommet de Bruxelles, les Etats membres de l'OTAN ont une nouvelle fois exprimé leur soutien à l'intégrité territoriale et à la souveraineté de l'Azerbaïdjan, affirmant que le conflit arméno-azerbaïdjanais devrait être résolu sur la base de ces principes. Donc, le document sur les priorités de partenariat paraphé entre l'Union européenne et l'Azerbaïdjan, exprime également le soutien et le respect de l'intégrité territoriale, de la souveraineté et de l'inviolabilité des frontières de l'Azerbaïdjan.

« Le respect mutuel de l'intégrité territoriale, de la souveraineté et de l'inviolabilité des frontières des Etats est un principe fondamental des relations intergouvernementales, une responsabilité politique et internationale et un comportement civil.

Le fait que l’Arménie ignore et ne respecte les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, du Mouvement des non-alignés, de l'Organisation de la coopération islamique, de l'OSCE, de l'OTAN, du Conseil de l'Europe et d'autres organisations internationales montre qu'il existe un fossé entre l'Arménie et la communauté internationale.

Au lieu de prendre des mesures constructives dans le règlement du conflit, la direction arménienne sert à aggraver la situation, faisant des réserves aux négociations, effectuant des visites illégales dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan, déployant des forces supplémentaires et prenant d'autres mesures d'aventure militaire. Sa rhétorique, qui vise à aggraver encore la situation, contredit les appels lancés par les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE et le ministre arménien des Affaires étrangères à se retirer d'une telle rhétorique.

Le Premier ministre arménien visait à légitimer son arrivée au pouvoir par un coup d'Etat, en parlant de démocratie.

Si le Premier ministre arménien veut prouver qu'il est attaché à la démocratie et aux droits de l'homme, il devrait respecter les obligations internationales de l'Arménie, retirer les troupes arméniennes des territoires azerbaïdjanais occupés et ne devrait pas empêcher l'exercice du droit de retour des personnes déplacées azerbaïdjanaises, exposées au nettoyage ethnique, vers leurs terres natales.

L'Azerbaïdjan poursuivra, avec la communauté internationale, ses efforts pour mettre fin à l'occupation et à l'agression militaire de l'Arménie, pour résoudre le conflit de manière équitable sur la base des normes et principes du droit international et pour assurer une paix durable dans la région » a souligné H. Hajiyev.


Tags: MAE   Pachinian