Bill Gates se moque de Donald Trump lors d'une conférence

  19 Mai 2018    Lu: 1211
Bill Gates se moque de Donald Trump lors d

Racontant ses deux entrevues avec Donald Trump, le fondateur de Microsoft a dressé un portrait peu flatteur du président américain. 

Bill Gates a beau faire partie comme Donald Trump des personnalités les plus riches et les plus puissantes du monde, il n'en a pas pour autant été impressionné par ses deux rencontres avec le président américain. Lors d'une conférence privée dans les locaux de sa fondation, et dont la chaine MSNBC a diffusé quelques extraits, le fondateur de Microsoft a provoqué l'hilarité du public en égratignant l'hôte de la Maison Blanche. 

Les deux hommes ne s'étaient jamais croisé avant l'élection de Donald Trump, et Gates confesse notamment avoir "évité" le candidat lors d'un événement pendant la campagne électorale. Puis il raconte que lors de leur première rencontre, le président n'a pas manqué de lui rappeler avoir déjà rencontré sa fille auparavant, provoquant la gène du génie de l'informatique. "La première fois que j'ai parlé avec lui, c'était assez effrayant de voir tout ce qu'il connaissait de l'apparence de ma fille", raconte-t-il, précisant que son épouse "n'avait pas beaucoup aimé ça".

Il confond le VIH et le papillomavirus. Le fondateur de Microsoft raconte également s'être mué en professeur, pour inciter le président en début de mandat "à choisir des choses à accomplir qui soient importantes, comme accélérer le vaccin contre le VIH". 

"Lors de chacune de ces deux rencontres, il m'a demandé si les vaccins n'étaient pas une mauvaise chose parce qu'il envisageait de monter une commission pour se pencher sur les effets secondaires des vaccins", relate-t-il également, alors que sa fondation humanitaire est spécialisée dans la santé. "J'ai répondu 'non, c'est une impasse, ce serait une mauvaise chose, ne faites pas ça'". 

Et de raconter une autre anecdote, mettant en lumière certaines connaissances lacunaires de Donald Trump en matière de santé. "Les deux fois, il a voulu savoir la différence entre le VIH et le papillomavirus, et donc j'ai pu lui expliquer qu'ils sont rarement confondus l'un avec l'autre".

Un Trump qui parle de lui à la troisième personne. Le milliardaire a également pointé la façon dont le président des États-Unis parlait de lui-même. "La première phrase qu'il a prononcée m'a dérouté. Il a dit 'Trump s'est laissé dire que vous n'aimiez pas ce que Trump fait'. Et je me suis demandé : 'Euh Trump c'est bien vous (...) je ne savais pas que parler de soi à la troisième personne était de rigueur". 


Tags: