Une application peut vous faire décrocher le job de vos rêves

  19 Mai 2018    Lu: 1294
Une application peut vous faire décrocher le job de vos rêves

Une application permet désormais d'entrer en contact avec des professionnels de tous les horizons. Sur base de simples loisirs communs ou sur la volonté de monter un business. Son nom: Shapr.

On ne compte plus les applications et site de rencontres pour tenter de trouver (dans le meilleur des cas) l'âme soeur. Rayon emploi, LinkedIn reste l'une des (seules) valeurs sures pour valoriser vos compétences, votre parcours, votre domaine de prédilection et vous mettre en relation avec des professionnels du même secteur ou vous aider à trouver un emploi. 

Attractive World
Plus discrète que sa grande soeur californienne arrivée en 2003, Shapr commence à se faire un nom sur le marché des réseaux sociaux  professionnels. La plateforme se présente comme l'application qui facilite le networking. Trois Français se cachent derrière cette initiative amorcée en 2016 après la revente (entre 10 et 20 millions d'euros) d'Attractive World, le site de rencontre "haut de gamme" pour "célibataires exigeants". 

"Nous voulions un nouveau projet qui nous ressemble. Notre mot d'ordre, c'est l'ouverture d'esprit", déclarent-ils en choeur sur le site strategies.fr.

Shapr repose sur l'envie de mettre en relation des utilisateurs aux intérêts communs, qu'il s'agisse d'un hobby ou d'un job, voire des deux. On peut y trouver un associé, des collaborateurs, des investisseurs, des projets en freelance, un nouveau job ou de simples relations amicales.

Tinder, Happn et les autres
L'inscription se fait via votre email personnel ou votre profil LinkedIn. Ensuite, l'application vous demande de sélectionner des centres d'intérêt  sous forme de hashtags (dix maximum) qui, combinés à la géolocalisation et votre expérience, vous mettront en relation avec des profils similaires.

La suite n'est qu'un calque des applications de rencontre comme Tinder ou Happn, pour ne citer qu'elles. Dix profils "intéressants" vous sont soumis quotidiennement et vous pouvez "swiper" à droite ou à gauche, pour valider ou refuser. Le match s'opère lorsque les deux personnes sont d'accord d'entamer une discussion.

Shapr se veut professionnel (avant tout), ce qui demande une certaine transparence sur les informations partagées par les utilisateurs, voire l'objectif de la rencontre (déjeuner, café, vidéo call).

L'inscription se fait via votre email personnel ou votre profil LinkedIn. Ensuite, l'application vous demande de sélectionner des centres d'intérêt  sous forme de hashtags (dix maximum) qui, combinés à la géolocalisation et votre expérience, vous mettront en relation avec des profils similaires.

La suite n'est qu'un calque des applications de rencontre comme Tinder ou Happn, pour ne citer qu'elles. Dix profils "intéressants" vous sont soumis quotidiennement et vous pouvez "swiper" à droite ou à gauche, pour valider ou refuser. Le match s'opère lorsque les deux personnes sont d'accord d'entamer une discussion.

Shapr se veut professionnel (avant tout), ce qui demande une certaine transparence sur les informations partagées par les utilisateurs, voire l'objectif de la rencontre (déjeuner, café, vidéo call).

"Terrain de jeu commercial"
En 2017, d'après des chiffres communiqués par strategies.fr, l'application a été à l'origine de 4 millions de "matchs", soit autant de personnes aux intérêts communs dont la rencontre a pu déboucher sur le partage de leur passion voire la concrétisation d'un partenariat professionnel.

La plateforme est portée par la conviction de ses concepteurs qu'une nouvelle rencontre par semaine permet de faire naître des projets  professionnels, sportifs ou associatifs. Leur volonté est d'ailleurs de limiter le nombre de profils soumis au quotidien pour éviter de transformer l'application en "terrain de jeu commercial". D'origine française, Shapr connaît un certain succès aux Etats-Unis, où se trouvent 60% de ses utilisateurs. Elle est disponible sous iOS ou Android.


Tags: application   Shapr