Venezuela: nouvelle mutinerie meurtrière à 48 heures de la présidentielle

  18 Mai 2018    Lu: 1291
Venezuela: nouvelle mutinerie meurtrière à 48 heures de la présidentielle

Une mutinerie dans une prison du nord du Venezuela a fait hier au moins 11 morts et 28 blessés, a annoncé aujourd'hui l'ONG de défense de détenus Une fenêtre sur la liberté.

"Il y a eu une mutinerie qui a fait 11 morts (...) et 28 blessés", a déclaré à l'AFP Carlos Nieto, le directeur de cette ONG. Cet incident intervient à deux jours de l'élection présidentielle dans ce pays en crise où le président socialiste sortant Nicolas Maduro vise la réélection.

Par ailleurs, des figures de l'opposition vénézuélienne détenues participent depuis mercredi soir à Caracas à une mutinerie "pacifique" dans le centre de détention des services de renseignement pour demander la libération des prisonniers. "Nous exigeons la libération de tous les prisonniers politiques. Aucun Vénézuélien ne doit être enfermé à cause de ses opinions et encore moins s'il bénéficie d'un ordre de libération" de la justice, demandent ces prisonniers dans une lettre ouverte publiée sur internet.

Le 28 mars, 68 personnes sont mortes dans les cellules lors d'un incendie au commissariat de Valencia (nord) déclenché par les détenus. Le drame -l'une des plus graves mutineries de l'histoire du pays- avait suscité la colère au Venezuela, déjà soumis à une violente crise économique et à de fortes tensions politiques entre le gouvernement de Nicolas Maduro et l'opposition. La surpopulation dans les prisons du pays oblige les forces de l'ordre à utiliser les commissariats comme lieux de détention de longue durée. Or, selon la loi, la détention ne doit pas excéder 48 heures dans ces locaux.

Début avril, cinq policiers, dont un haut responsable, ont été inculpés dans l'affaire de l'incendie. Le surpeuplement représente 400% de la capacité d'accueil et au moins 388 personnes sont mortes depuis 2011 dans les prisons vénézuéliennes, selon les chiffres officiels et ceux des ONG de défense des droits de l'homme.


Tags: Venezuela   présidentielle