L'homme politique européen s'est excusé auprès de l'Azerbaïdjan

  14 Mai 2018    Lu: 1715
L

Themistoklis Asthenidis, membre de l’Alliance des conservateurs et réformistes européens (ACRE), ayant effectué une visite illégale dans les territoires occupés de l’Azerbaïdjan, a adressé une lettre officielle à l’ambassade de la République d’Azerbaïdjan au Royaume de Belgique dans laquelle il demande de ne pas introduire son nom dans la liste des étrangers ayant voyagé illégalement dans les territoires occupés de la République d’Azerbaïdjan.

Themistoklis Asthenidis a déclaré s'être rendu en Arménie au sein d’une délégation officielle pour participer à un événement de l’ACRE organisé à Erevan en décembre 2017 et a avoué qu’il avait été emmené dans les territoires azerbaïdjanais occupés sans avoir été prévenu par avance, rapporte dans un communiqué le Ministère des Affaires étrangères.

« Avant de partir en voyage touristique, je ne savais pas que nos partenaires locaux nous emmèneraient dans le Haut-Karabagh occupé. Au moment où nous allions partir, les détails du voyage étaient inconnus et, je dirais, même trompeurs », avoue l’auteur dans sa lettre.

Dans sa lettre, Themistoklis Asthenidis note qu’il respecte pleinement la souveraineté et l'intégrité territoriale de la République d'Azerbaïdjan, que le Haut-Karabagh fait partie intégrante de l'Azerbaïdjan, que cette visite ne signifie en aucun cas qu’il reconnaît l'occupation illégale des territoires azerbaïdjanais, déclare comprendre entièrement, en tant qu'avocat professionnel, les sensibilités juridiques et politiques concernant les territoires occupés de l’Azerbaïdjan.

Il regrette profondément cet acte et demande l’autorisation d’effectuer une visite à Bakou en juin prochain.

La demande de Themistoklis Asthenidis a été dûment examinée et il a été décidé de ne pas introduire son nom sur la liste des personnes indésirables.


Tags: Karabakh   MAE