Ce qu'il faut savoir pour protéger sa vie privée sur Facebook

  21 Mars 2018    Lu: 783
Ce qu

Partir de Facebook, c'est difficile. Et pourtant, l'envie est parfois grande avec la nouvelle qui vient de tomber: le site n'a pas alerté ses utilisateurs qu'une entreprise avait utilisé les données pour la campagne présidentielle de Donald Trump. Mais comment faire quand on en a assez ?

Jusqu'en 2007, Facebook ne supprimait pas vraiment les informations de ceux qui voulaient quitter le site. Il les conservait "au cas où vous souhaiteriez revenir". Aujourd'hui, une personne qui veut quitter Facebook a le choix entre une "désactivation" ou une "suppression définitive" du compte. La désactivation vous permet de revenir si vous changez d'avis et de retrouver vos données. Pendant ce temps le site peut toujours les utiliser. La suppression fera tout disparaître mais le processus sera long et fastidieux. En plus, cette démarche vous prendra deux semaines pour que tout soit validé.   

Il existe une troisième option: garder son compte mais ne plus rien faire, arrêter de se connecter. Mais les informations déjà présentes sur votre compte le seront pour toujours. Facebook sait où vous habitez et connaît probablement le visage de vos enfants.

Si Facebook tient une place importante dans votre vie sociale mais que vous êtes inquiet pour votre vie privée, voici quelques conseils: 

N'utilisez pas Facebook pour vous connecter à d'autres applications 

Bien sûr, c'est pratique et plus rapide parce qu'il ne faut pas à chaque fois remettre le mot de passe. Mais lorsque vous le faites, vous autorisez l'autre application à accéder à vos informations sur Facebook. Et qui sait ce qu'ils en feront?   

Limitez vos amitiés 

Restreignez vos amitiés sur Facebook en n'acceptant que les personnes que vous fréquentez régulièrement dans la vie. Lorsque vous acceptez un nouvel ami, vous offrez un accès à vos données. Facebook étudiera cette nouvelle connexion. Faites attention à vos statuts. N'avez-vous pas oublié que vous êtes ami avec cette nouvelle collègue qui pourrait raconter que vous vous plaignez du travail?   

Ne laissez pas les autres poster sur votre profil 

Voulez-vous vraiment que ce vieil ami de l'unif partage cette photo où vous vous êtes réveillés tous les deux dans une poubelle, avec en commentaire "c'était le bon temps"? Vos nouveaux collègues n'ont pas besoin de voir ça. Au moins, contrôlez votre propre profil et gardez à l'écart ceux qui pourraient potentiellement vous nuire. Dans la même veine, n'étalez pas tout votre état de santé sur Facebook.

Soyez sélectif 

Même l'information la plus inoffensive peut intéresser les experts en marketing. Vous aimez recevoir des vœux d'anniversaire sur Facebook? Oui mais votre date de naissance est une information très intéressante qui permet de vérifier votre identité. Tout comme l'outil Facebook qui permet de se localiser. C'est sympa de susciter l'envie en disant que l'on est aux Bahamas. Mais cela veut dire que vous aimez les voyages. Vous recevrez ensuite des publicités en conséquence. Donc si vous voulez être tranquille, agissez en conséquence.   

Soyez vigilant sur les pages que vous aimez 

Nous recevons tous les jours des propositions de nouveaux groupes à intégrer ou des pages à aimer. Ces préférences façonnent ensuite notre profil et nos données. Prenez conscience de ce que vous dites sur les réseaux sociaux. Appréciez Facebook pour ce qu'il vous donne, à savoir la capacité de rester en contact et de partager des moments de la vie avec des gens que nous connaissons mais soyez vigilant sur vos publications.


Tags: