Malgré l'accident d'Uber, BMW persiste dans la voiture autonome

  21 Mars 2018    Lu: 1114
Malgré l

Le constructeur automobile allemand BMW a annoncé mercredi maintenir ses projets dans la voiture autonome malgré l'accident mortel dans lequel a été impliqué lundi un véhicule de ce type aux Etats-Unis.

"Cet accident très regrettable ne change en rien nos plans en vue de la conduite autonome", a déclaré mercredi à Munich Klaus Fröhlich, membre du directoire de BMW chargé de la recherche-développement, lors de la conférence de presse annuelle du groupe.

"La sécurité est notre priorité absolue", a martelé le patron de BMW, Harald Krüger, alors que le constructeur va doubler cette année la taille de sa flotte de tests autonomes à environ 80 véhicules.

La feuille de route de BMW reste de commercialiser à compter de 2021 son futur modèle baptisé INext proposant une conduite autonome limitée (dite "de niveau 3"), puis de tester les années suivantes des flottes capables d'offrir une autonomie complète où le conducteur reste passif (niveaux 4 et 5).

Le constructeur compte accumuler au fil du temps 200 millions de kilomètres de tests sur route et validés par ordinateur, "ce qui n'est pas le cas chez nos concurrents", a assuré M. Fröhlich.

Après avoir dégagé un bénéfice d'exploitation record en 2017, à 10,7 milliards d'euros, BMW compte faire aussi bien cette année malgré l'augmentation prévue des dépenses consacrées au développement des voitures électriques et autonomes. Ces dépenses vont passer à 7 milliards d'euros, après 6,1 milliards l'an dernier, a expliqué Nicolas Peter, directeur financier du groupe.


Tags: