Ilham Aliyev: «L'Arménie a échoué sur le front diplomatique»

  19 Mars 2018    Lu: 1094
Ilham Aliyev: «L

«Nous coopérons activement avec d'autres organisations internationales, y compris l'Union européenne. L'Azerbaïdjan est un membre actif de l'Organisation de la coopération islamique (OCI). Mais l'Arménie est complètement hors de tous les formats de coopération régionale. La raison en est évidente. C'est exactement lié à notre politique».

C’est ce qu’a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev ce lundi, lors des festivités nationales organisées à l’occasion de la fête de Novruz.

«L'Arménie est isolée de toutes les questions, ce pays ne participe à aucun des formats de coopération régionale. Non seulement parce que nous ne le permettons pas, - même si je crois que c'est un facteur clé, - en même temps, parce que l'Arménie ne présente aucun intérêt du point de vue politique, économique ou du transport. L'Arménie n'est pas indépendante du point de vue politique. Les décisions prises dans le pays concernant l'avenir de l'Arménie n'ont pas de sens. Ce pays n'investit pas, les investisseurs ne sont pas intéressés par cela. Plusieurs facteurs jouent un rôle ici. Tout d'abord, les faits de corruption, de vol, de corruption, d'autre part, des Arméniens quittent leur pays en masse, c'est-à-dire que cette réinstallation a pris un caractère de masse. Le climat d'investissement est très mauvais et les contraintes du marché ne permettent pas d'investir dans ce pays.

Le peuple arménien confronté à une telle situation devrait une fois de plus sérieusement penser et comprendre que la politique agressive des dirigeants arméniens contre l'Azerbaïdjan n'a pas d'avenir.

Ils ont échoué sur le front diplomatique. Le soi-disant «référendum» organisé au Haut-Karabakh n'a été reconnu par aucun pays, les organisations internationales ne le reconnaissaient pas non plus. Cela confirme une fois de plus que le Haut-Karabakh est une ancienne terre azerbaïdjanaise, partie inaliénable de l'Azerbaïdjan» a martelé le chef de l’Etat dans son discours.


Tags: IlhamAliyev   Novruz   Karabakh   Arménie