Macédoine: nouvelles menaces contre le chef de la diplomatie grecque

  17 Mars 2018    Lu: 593
Macédoine: nouvelles menaces contre le chef de la diplomatie grecque

Le chef de la diplomatie grecque, Nikos Kotzias, a reçu un courrier de menaces contenant une balle antiaérienne pour ses efforts de règlement de la querelle sur le nom de la Macédoine, a indiqué samedi une source policière. 

L'affaire a été confiée à la Direction de la sûreté d'Athènes et non aux services anti-terroristes, car la menace "n'est pas jugée très sérieuse", a estimé la même source policière. Elle n'a pas exclu que l'expéditeur ait des liens avec l'armée au vu de la nature de la balle envoyée. 

Le courrier a été expédié en début de semaine, alors que le ministre doit effectuer, en principe la semaine prochaine une visite à Skopje, dans l'espoir d'une percée dans les négociations relancées cet hiver par les deux pays sur leur dispute, vieille de plus de 25 ans. 

Le ministère n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter. 

Des menaces épistolaires ont déja visé par deux fois M. Kotzias en rapport avec l'affaire macédonienne, qui a rallumé les passions nationalistes en Grèce, rappelait samedi le quotidien Ta Néa, qui a révélé l'affaire. 

Début février, M. Kotzias avait reçu une lettre le menaçant de "trois balles", tandis que quelques jours plus tard, un courrier avait mis en garde les 300 députés grecs, dont le ministre, contre toute "trahison" nationale. 

Le compromis envisagé par Athènes et Skopje permettrait à l'ex-République yougoslave de garder dans son nom le terme de Macédoine, mais assorti d'un déterminant, de type Macédoine du Nord. 

Cette solution suscite toutefois une forte opposition dans les deux pays, notamment en Grèce de la part de l'Église nationale et des milieux nationalistes. 

Des centaines de milliers de Grecs ont manifesté à deux reprises, fin janvier à Thessalonique, et début février à Athènes, contre tout partage du nom de Macédoine, qui désigne une région du nord de la Grèce et renvoie au legs du conquérant antique Alexandre le Grand.  (AFP)


Tags: Macédoine