Facebook bientôt interdit aux moins de 16 ans sans autorisation parentale ?

  14 Décembre 2017    Lu: 276
Facebook bientôt interdit aux moins de 16 ans sans autorisation parentale ?
Cette mesure souhaitée par le gouvernement permettrait de protéger les mineurs, ainsi que de contrôler le traitement qui est fait de leurs données personnelles.
Les adolescents français risquent de ne pas aimer le projet du gouvernement. Dans le cadre de la loi sur la protection des données personnelles, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a proposé mercredi d’imposer une autorisation parentale aux mineurs de moins de 16 ans qui veulent s’inscrire sur un réseau social.

Cette règle a pour but d’assurer une meilleure protection des mineurs sur Internet, un sujet sur lequel la France a l’intention de se montrer intransigeante. "Les mineurs de moins de seize ans seront mieux protégés parce qu’il faudra l’autorisation des titulaires de l’autorité parentale pour qu’on puisse consentir au traitement de leurs données par les services tels que les réseaux sociaux", a déclaré la garde des Sceaux devant des journalistes.

Une difficile mise en application

Si l’idée paraît intéressante en théorie, elle semble compliquée à mettre en oeuvre. Comment s’assurer par écran interposé que l’autorisation parentale est bien signée par le responsable légal ?

De plus, dans les faits, Facebook interdit déjà son service aux mineurs de moins de treize ans et supprime tous les comptes qui lui sont signalés comme contrevenant à cette règle. Mais il suffit de déclarer une fausse date de naissance pour exister sur le réseau social. Aucune preuve de l’identité d’un utilisateur – et donc de son âge – n’est nécessaire à l’inscription.

Tags: