Une autre provocation de Booking.com contre l'Azerbaïdjan

  17 Novembre 2017    Lu: 1087
Une autre provocation de Booking.com contre l'Azerbaïdjan

Booking.com, enregistré aux Pays-Bas, a repris ses activités illégales et commencé à réserver des hôtels dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan, a déclaré Hikmat Hadjiyev, porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, à AzVision le 17 novembre.

Il a rappelé que Booking.com avait cessé de réserver des hôtels dans les territoires azerbaïdjanais occupés après avoir reçu une lettre de protestation du Ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères et du Ministère de la Culture et du Tourisme.

Hadjiyev a souligné qu'une telle activité de Booking.com contredit les normes et les principes du droit international, la Charte de l'Organisation mondiale du tourisme, le Code mondial d'éthique du tourisme, les décisions et recommandations pertinentes du Conseil exécutif de l'OMT.

«Promouvoir comme attraction touristique les territoires occupés où plus d'un million d'Azerbaïdjanais ont été soumis à un nettoyage ethnique sanglant, et offrir des réservations d'hôtel ne correspond à aucun code éthique», a-t-il ajouté.

Le porte-parole a déclaré que les territoires azerbaïdjanais occupés sont fermés pour des transferts d'argent internationaux légitimes. Les paiements en ligne sont effectués via Booking.com, et par conséquent, la réservation d'hôtels dans les territoires occupés et les gains de Booking.com signifient opérations de paiement illicites et blanchiment d'argent. Une telle activité de Booking.com est contraire à l'éthique des affaires et est un facteur qui affecte négativement la réputation de l'entreprise.

Hadjiyev a également déclaré que le Ministère des Affaires étrangères azerbaïdjanais et le Ministère de la Culture et du Tourisme prennent des mesures appropriées à cet égard.

«L'ambassade d'Azerbaïdjan aux Pays-Bas a également reçu des instructions appropriées», a-t-il ajouté.

Tags: #Azerbaïdjan   #Karabakh