Mal de dos: trois startups s'attaquent au "mal du siècle"

  17 Novembre 2017    Lu: 295
Mal de dos: trois startups s'attaquent au "mal du siècle"

La Sécurité sociale lance une grande campagne de sensibilisation pour encourager les personnes souffrant de lombalgie à faire de l'exercice. De leur côté, des start-ups développent des dispositifs capables de soulager et rééduquer le dos.

La Caisse nationale d'assurance maladie s'attaque au " mal du siècle " : le mal de dos. Une pathologie qui touche quatre Français sur cinq, entraîne 30 millions d'arrêt de travail chaque année et peut devenir une maladie chronique : elle est la première cause d'invalidité avant 45 ans.

Pour lutter contre ce fléau, elle lance vendredi 17 novembre une grande campagne de sensibilisation auprès du grand public. Son message tord le cou à une idée reçue : le repos serait le meilleur remède au mal de dos. Au contraire, " le bon traitement, c'est le mouvement ". Un message martelé à la télévision, sur des affiches et relayé auprès des professionnels de santé.

La Sécurité sociale n'est pas la seule à s'attaquer à ce problème. Plusieurs startups très innovantes développent des dispositifs innovants. Parmi elles, Challenges a identifié trois pépites. Passage en revue.

Japet Medical, l'exosquelette qui permet une rééducation sans douleur

Cette jeune société lilloise a développé Atlas, un exosquelette qui permet de reprendre sans douleur une activité médicale. L'appareil, qui se présente comme une double ceinture bourrée de capteurs, soulage la colonne en provoquant une élongation et en la libérant du poids du corps. Destiné aux cabinets de kinésithérapeutes, Atlas permet une rééducation active et sans douleur. Après trois ans de R&D et une phase de test dans le CHU de Lille, Japet Medical vient de lever deux millions d'euros pour financer l'industrialisation de son produit, qui pourrait arriver sur le marché à l'été 2018. Soutenue par Bpifrance, cette innovation a été accompagnée par l'accélérateur américain Hax, qui a envoyé les fondateurs développer leur prototype à Shenzen pendant trois mois. Damien Bratic et Antoine Noël, ses fondateurs, ont été classé par le Massachussetts Institute of Technologies (MIT), parmi les 10 principaux innovateurs français de moins de 35 ans.

Percko, le teeshirt qui redresse le dos

Créé en novembre 2014 par deux jeunes ingénieurs, Quentin Perreaudeau, 24 ans et Alexis Ucko, 25 ans, cette jeune entreprise s'attaque à la cause la plus courante de la lombalgie: la mauvaise posture. Après une année de recherche et développement, en partenariat avec des chercheurs du système musculo-squelettique, Percko a créé un sous-vêtement permettant de redresser le dos: cette "seconde peau" exerce une pression sur le bas du dos dès que son propriétaire commence à s'avachir. Une "force de rappel" qui permet de prévenir les douleurs lombaires. Financés grâce à une campagne de financement participatif sur le site Kickstarter, la startup a pu financer la fabrication d'une première série de 5000 tee-shirts. Elle a réalisé un million de chiffre d'affaires en 2016 et devrait faire deux fois mieux en 2017. Vendu 129 euros, le tee-shirt Lyne Up est distribué chez Nature et Découverte. Plusieurs grands groupes le proposent à leurs salariés concernés par des problèmes de posture. Forte de ses premiers succès, Percko a également lancé une version sportive de son tee-shirt, Lyne Fit.

Bluetens, un kiné dans sa poche

Cette jeune entreprise a inventé un véritable petit "kiné de poche". Son appareil, de la taille d'une carte de crédit, utilise le principe de l'électro-stimulation pour soulager ou renforcer le corps. Le principe ? L'utilisateur pose une série de petites électrodes sur la partie du corps qu'il souhaite traiter. Relaxation, récupération ou renforcement, il choisit un programme en fonction de ses besoins. Vendu 149 euros, le Bluetens se pilote à l'aide d'un smartphone.

Tags: