La position non-standard sur le Karabakh dans l'accord UE-Arménie

  18 Octobre 2017    Lu: 759
La position non-standard sur le Karabakh dans l'accord UE-Arménie

La position de l'UE au conflit du Karabakh diffère de la position de l'UE sur les conflits en Moldavie, en Géorgie et en Ukraine.

Le texte d'un accord de partenariat élargi qui sera signé en novembre entre l'Union européenne et la République d'Arménie a été annoncé le 13 octobre, rapporte AzVision.

Ce que dit l'accord:

Le texte de l'accord stipule que les parties reconnaissent l'importance de l'engagement de la République d'Arménie en faveur d'une solution pacifique et durable au conflit du Haut-Karabakh et la nécessité de parvenir à une résolution dès que possible dans le cadre des négociations menées par les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE. Il a été noté en outre que le conflit du Haut-Karabakh devrait être résolu dans le cadre des principes et des objectifs énoncés dans la Charte des Nations Unies et l'Acte final d'Helsinki, y compris l'intégrité territoriale des nations, de l'égalité des droits et de l'autodétermination des peuples, notamment en évitant la menace ou l'emploi de la force.

La politique de double standard de l'UE:

Un nouvel accord signé entre l'Arménie et l'Union européenne est similaire avec les accords d'association signés entre l'UE et la Moldavie, la Géorgie. Cependant, il existe une grande différence entre les accords d'association et l'accord signé avec l'Arménie sur le plan politique. Dans les accords d'association signés avec la Géorgie et la Moldovie, l'intégrité territoriale des États est mentionnée comme le principe principal du règlement des conflits, mais il n'est fait aucune mention de l'autodétermination des nations. En ce qui concerne l'accord signé avec l'Arménie, le document envisage l'intégrité territoriale ainsi que l'autodétermination des nations.

En outre, l'accord d'association avec la Moldavie et la Géorgie, ainsi qu'avec l'Ukraine, souligne que les parties sont fidèles à l'indépendance, à la souveraineté, à l'intégrité territoriale et à l'intégrité des frontières. Si le conflit d'Ukraine commence après la préparation du document de l'accord d'association, il n'est pas secret que l'UE protègera ouvertement l'intégrité territoriale de l'Ukraine. Cependant, l'intégrité territoriale n'a pas été présentée comme une condition principale en accord avec l'Arménie. À cet égard, on peut dire que la position de l'UE au conflit du Karabakh diffère de la position de l'UE sur les conflits en Moldavie, en Géorgie et en Ukraine.


Tags: #Karabakh   #UE   #Arménie