Les musulmans "fortement attachés" à leur pays malgré la discrimination

  23 Septembre 2017    Lu: 315
Les musulmans "fortement attachés" à leur pays malgré la discrimination

Le sentiment d’attachement est plus élevé chez des musulmans vivant en Suède, en Finlande, au Royaume-Uni, en France, en Belgique, et plus faible en Italie, aux Pays-Bas, en Autriche et en Grèce.

Près de 76 % des musulmans vivant en Europe se sentent ''fortement attachés'' au pays dans lequel ils vivent malgré la discrimination dont feraient l’objet plus d’un tiers d’entre eux dans ce continent, révèle un rapport.

Une étude a été menée en 2016 par l’Agence européenne des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) auprès de quelque 10.527 personnes résidant dans 15 pays membres de l’Union Européenne (UE), se déclarant de confession musulmane et dont plus de la moitié ont la citoyenneté du pays dans lequel elles résident.

L’étude publié jeudi, note que ce fort sentiment d’attachement est plus élevé chez des musulmans vivant en Suède, en Finlande, au Royaume-Uni, en France, en Belgique, alors qu’il est plus faible en Italie, aux Pays-Bas, en Autriche et en Grèce.

Les musulmans interrogés lors de cette enquête, témoignent également d’une confiance envers les institutions de leur pays de résidence.

Les résultats de cette étude ''décrédibilisent totalement l’affirmation selon laquelle les musulmans ne seraient pas intégrés dans nos sociétés'' a estimé dans le rapport Michael O’Flaherty, le directeur de la FRA, basée à Vienne en Autriche.

Ce sentiment n'est pas altéré par la discrimination dont sont pourtant victimes ces mêmes personnes. D'après le document, les domaines d’emploi et la recherche de logement sont des domaines de discrimination fréquemment cités.

L’étude indique en outre que 39% des femmes portant le voile ont été confrontées à des ''gestes ou des regards'' blessants.

Pour 27% des musulmans interrogés, cette discrimination a pris la forme d’un acte de ''harcèlement'' mais moins de 10% d’entre eux ont porté plainte ou dénoncé ces faits.

En Allemagne, 18% des Turcs interrogés se sont sentis discriminés au cours de l’année précédente contre la moitié des personnes d’Afrique subsaharienne.

Les témoignages de discrimination sont plus importants chez les musulmans d’Afrique subsaharienne vivant aux Pays-Bas, en Italie et en France, que ceux vivant
en Espagne.

Quelques 20 millions de musulmans vivent dans les pays membres de l’UE soit 4% de sa population totale, selon une étude du centre de recherches Pew de 2010.

Tags: