Kurdistan irakien: le président Barzani tient au référendum malgré les pressions

  23 Septembre 2017    Lu: 347
Kurdistan irakien: le président Barzani tient au référendum malgré les pressions

Le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani a martelé vendredi son intention de tenir lundi son référendum d'indépendance mais les négociations se poursuivent pour tenter de le faire changer d'avis.

Alors que le dirigeant kurde multiplie les meetings populaires dans les principales villes de la région autonome et dans la province disputée de Kirkouk, les pressions et menaces internationales s'intensifient pour annuler cette consultation qui pourrait entraîner des troubles dans le pays.

"Maintenant le référendum n'est plus entre mes mains, ni entre celles des partis (politiques), il est entre les vôtres", a-t-il lancé lors de son dernier meeting devant des milliers de personnes réunies au stade de football d'Erbil.

"Nous sommes prêts à un dialogue sérieux (...) avec Bagdad, mais après le 25 septembre, parce que maintenant c'est trop tard", a-t-il ajouté.

Cependant les pressions et les négociations se poursuivent pour le faire changer d'avis, ont indiqué à l'AFP des responsables proches des discussions.

"Rien n'est bouclé, on continue à discuter pour essayer de lui offrir des garanties sérieuses qui le fassent changer d'avis", a dit l'un d'eux sous le couvert de l'anonymat.

Selon les autorités kurdes, une victoire du "oui" n'entraînera pas illico l'annonce de l'indépendance mais constituera un moyen de pression pour arracher au pouvoir central de Bagdad des concessions sur les contentieux liés au pétrole et aux finances.

En 2014, en raison d'un conflit sur les exportations de pétrole, Bagdad avait décidé de ne plus verser à la région kurde les 17% du budget national, soit 12 milliards de dollars.

Les conséquences se sont faites immédiatement sentir puisque ce transfert représentait 80% des recettes du budget de la région et les salaires, y compris ceux des combattants kurdes peshmergas ont été écornés.

Tags: