Guterres sur la crise climatique : « L'humanité a ouvert les portes de l'enfer »

  21 Septembre 2023    Lu: 367
Guterres sur la crise climatique : « L

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a mis en garde les dirigeants mondiaux, mercredi, contre les effets de la crise climatique.

« L'humanité a ouvert les portes de l'enfer, » a-t-il lancé.

Et Guterres d'ajouter: "L’humanité a ouvert les portes de l’enfer. La chaleur épouvantable a des effets épouvantables. Des agriculteurs désemparés voient leurs récoltes emportées par les inondations, les températures étouffantes engendrent des maladies et des milliers de personnes fuient dans la peur face aux incendies historiques qui font rage », a déploré le chef de l’ONU à l’ouverture du sommet sur l’ambition climatique au siège de l’ONU à New York.

Le sommet vise à accélérer l'action climatique mondiale de la part des gouvernements, des entreprises, du secteur financier, des autorités locales et de la société civile, démontrant ainsi un engagement commun en faveur d'une transition vers une économie résiliente au climat, axée sur les énergies renouvelables.

Guterres indique que l’action est éclipsée par l’ampleur du défi, avertissant que sans changements significatifs, le monde est sur la voie d'une augmentation de la température de 2,8 degrés.

Alors qu’on se dirige « vers un monde dangereux et instable » selon ses dires, Guterres a estimé que l’avenir n’est « pas joué d’avance » et que les dirigeants ont un rôle à jouer pour limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5 degré Celsius. « Nous pouvons encore construire un monde d'air pur, d'emplois verts et d'énergie propre et abordable pour tous », a-t-il dit.

Le chef de l'ONU a exhorté les dirigeants mondiaux à prendre des mesures urgentes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

"Le passage des combustibles fossiles aux énergies renouvelables est en cours, mais nous avons des décennies de retard", a-t-il ajouté.


Tags: ONU   climat  


Fil d'info