L'ex-président péruvien Castillo incarcéré après sa destitution

  08 Décembre 2022    Lu: 404
L

L'ancien président péruvien Pedro Castillo a été incarcéré, mercredi soir, mettant fin à une journée dramatique au cours de laquelle il a été destitué pour avoir tenté de dissoudre le Congrès (Parlement).

Castillo a été transféré à la prison de Barbadillo, dans le quartier Ate de la capitale Lima.

Il avait été arrêté quelques heures plus tôt, après un discours télévisé annonçant qu'il prévoyait de dissoudre le Congrès, une ultime tentative de se maintenir au pouvoir alors qu'il faisait face à une procédure de destitution.

Dina Boluarte a prêté serment en tant que nouvelle présidente du Pérou, la première femme à occuper ce poste dans le pays.

La décision de Castillo a été immédiatement condamnée par les forces politiques, y compris par le parti qui l'a porté au pouvoir, Peru Libre (Pérou libre), et une série de démissions de membres du gouvernement a suivi.

Boluarte, qui était vice-présidente jusqu'à mercredi soir, a également "rejeté" la décision de Castillo de "rompre l'ordre constitutionnel en décidant de dissoudre le Congrès", tandis que l'ombudsman de la nation a qualifié cette tentative de dissolution de "coup d'État".

Suite au chaos généré par la déclaration de Castillo, les médias locaux ont rapporté que le président s'était rendu à l'ambassade du Mexique dans la capitale Lima pour demander l'asile.

Une vidéo circulant sur les médias sociaux montre comment la police a intercepté sa voiture et l'a placé en détention.

Les parlementaires ont voté par 101 voix contre 6, et 10 abstentions, pour destituer Castillo, au motif d'une "incapacité morale permanente".

L’incapacité morale est une procédure constitutionnelle qui a été à l’origine de la destitution de deux présidents au Pérou, depuis 2018.


Tags: Pérou   Castillo  


Fil d'info