Pérou: une « tentative de coup d’Etat » du président Castillo contre le pouvoir législatif, déjoué

  08 Décembre 2022    Lu: 178
  Pérou: une « tentative de coup d’Etat » du président Castillo contre le pouvoir législatif, déjoué

Les forces de sécurité péruviennes ont déjoué, mercredi, une « tentative de coup d’État » du président du pays, Pedro Castillo, contre le pouvoir législatif.

Alors que le Parlement allait se réunir pour débattre d'une motion pour le destituer, le chef de l’État péruvien a annoncé, plus tôt ce mercredi, la dissolution du Congrès et décrété l’état d’urgence.

Ces mesures ont été rejetées par le Congrès qui a maintenu sa réunion pour voter dans la foulée la destitution de Castillo. La vice-présidente de la République, Dina Boluarte, a été désignée par le Congrès pour reprendre en main les institutions du pays en tant que nouvelle présidente.

Les forces de l’ordre ont procédé à l’arrestation du président Castillo, après sa destitution par le Parlement pour « incapacité morale ».

L’agence américaine Associated Press a rapporté que Castillo se trouve actuellement dans un poste de police, indiquant que sa situation reste floue après avoir été destitué par le Congrès, alors que le Pérou s’enfonce dans une profonde crise politique.

Le Parlement péruvien, dominé par l'opposition de droite, avait voté la destitution du président de gauche Pedro Castillo, faisant fi de sa dissolution par ce dernier.

La destitution du président Castillo a été approuvée par 101 congressistes sur 130. Le vote a eu lieu au siège du Congrès, peu après la déclaration du président à la nation, et a été retransmis en direct à la télévision nationale.

« Pour défendre notre démocratie et notre Constitution, le Parlement, a approuvé la destitution du président Pedro Castillo », a déclaré le Congrès par voie de communiqué.

Pedro Castillo avait auparavant échappé à deux motions similaires, dont la dernière remonte au mois de mars 2022.

L’opposition de droite accusait le président de gauche, - issu du Pérou pauvre et rural-, d’être intervenu dans une affaire de corruption présumée impliquant son entourage, mais encore de « trahison » après qu’il s’est déclaré ouvert à un référendum à propos d’un débouché sur l’océan Pacifique pour la Bolivie, pays voisin privé d’accès à la mer. (AA)


Tags: Pérou   Castillo  


Fil d'info