Ankara annonce la neutralisation d'une cheffe terroriste du PKK/YPG formée par les forces américaines

  07 Décembre 2022    Lu: 580
Ankara annonce la neutralisation d

La Türkiye a neutralisé en juillet dernier un chef terroriste du PKK/YPG formé par les forces américaines en Syrie, ont confirmé mercredi des sources de sécurité turques.

La terroriste Civana Heso, nom de code Roj Habur, est l'une des trois terroristes qui ont été neutralisés par l'armée turque fin juillet. Elle était la responsable régionale du PKK/YPG de la région de Jazira en Syrie, selon les mêmes sources.

Suite à la neutralisation des trois terroristes, le commandement central américain (Centcom) a publié un message de félicitations et a adressé un les condoléances à leurs familles, un geste sévèrement critiqué par les responsables turcs.

"Salwa Yusuk (alias Ciyan Afrin), commandante adjointe des Forces démocratiques syriennes (FDS), ainsi que deux autres combattantes, ont été tuées dans une attaque près de Qamishli, en Syrie, le 22 juillet 2022", avait annoncé le Centcom sur Twitter le 24 juillet.

La Türkiye critique depuis longtemps le soutien des États-Unis au groupe terroriste PKK et à sa branche en Syrie, le YPG, alors que Washington affirme combattre les terroristes de Daesh avec l'aide de ses alliés du PKK/YPG, Ankara affirme qu'utiliser un groupe terroriste pour en combattre un autre n'a aucun sens.

La terroriste Civana Heso a reçu une formation militaire spéciale des forces américaines en Syrie et a ensuite formé d'autres terroristes pour agir contre la Türkiye à ladite académie de Dilovan, où elle avait auparavant dispensé une formation aux attentats aux terroristes du PKK/YPG, selon les sources de sécurité.

Les membres de l'organisation formés par la terroriste ont mené des actions de harcèlement et des attaques contre les forces turques dans la zone de l'opération "Source de paix" dans le nord de la Syrie et dans les provinces de Mardin et Sirnak, dans le sud-est de la Türkiye.

Au cours de sa campagne de terrorisme de plus de 35 ans contre la Türkiye, le PKK - inscrit sur la liste des organisations terroristes par la Türkiye, les États-Unis et l'Union européenne - a été responsable de la mort de plus de 40 000 personnes, dont des femmes, des enfants et des nourrissons. Le YPG est la branche syrienne du PKK.


Tags: Türkiye   Syrie   PKK  


Fil d'info