La France ne peut pas participer aux négociations de paix azerbaïdjano-arméniennes, affirme le président Ilham Aliyev

  25 Novembre 2022    Lu: 399
 La France ne peut pas participer aux négociations de paix azerbaïdjano-arméniennes, affirme le président Ilham Aliyev

Moins d'une semaine après la réunion de Prague, le président français Macron a critiqué dans une interview l'Azerbaïdjan et nous a accusés de choses que nous n'avons pas commises. Plus tard, une résolution bien connue du Sénat français, totalement inacceptable et offensante, a été adoptée. L'Assemblée nationale française devrait adopter une autre résolution anti-azerbaïdjanaise. Cela a été suivi d'une tentative de la France de nous attaquer par le biais du Sommet de la Francophonie. C'est inacceptable parce que la Francophonie est une institution humanitaire.

C'est ce qu'a annoncé le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, dans son intervention lors de la conférence internationale intitulée « Le long du Couloir médian : géopolitique, sécurité et économie » tenue à l’Université ADA, vendredi 25 novembre.

Le chef de l'État a noté que l'Azerbaïdjan disposait d'une version préliminaire du texte de la résolution préparée conjointement par la France et l'Arménie, pleine d'accusations et de fabrications.

« Cependant, nous avons des amis non seulement dans le Mouvement des non-alignés, mais aussi en Europe. Ainsi, cette résolution anti-azerbaïdjanaise n'est rien de plus qu'une formalité.

Compte tenu de tout cela, il est clair que la France ne peut pas participer aux négociations de paix. C'est leur faute, pas la nôtre. Parce que ni les États-Unis ni la Russie n'ont jamais été partisans au niveau officiel. Cela signifie que la réunion du 7 décembre n'aura pas lieu et que nous envisagerons d'autres alternatives. Voyons qui jouera le rôle de médiateur et sur quelle plateforme cela se passera-t-il ? », a noté le président Ilham Aliyev.

Le chef de l'État a ajouté qu'il considérait la demande de Pashinyan pour la participation de Macron à la réunion de Bruxelles comme une tentative de perturber les pourparlers de paix.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Karabagh   France   Arménie  


Fil d'info