Interdiction d'une organisation islamique en Inde pour une période de 5 ans

  28 Septembre 2022    Lu: 384
Interdiction d

Le gouvernement indien a annoncé, mardi, l'interdiction de l'Organisation du Front populaire de l'Inde (PFI) et de ses institutions affiliées pour une période de 5 ans, selon un décret gouvernemental.

La même source décrit l'organisation islamique et ses huit institutions affiliées comme "illégales" en vertu de la loi indienne pour activités illégales.

Le gouvernement accuse l'organisation de liens avec des groupes "terroristes", ce que l'organisation nie.

"Le gouvernement central considère qu'il est nécessaire de déclarer illégaux le Front populaire indien et ses associés, affiliés ou façades, comme une association illégale avec effet immédiat et ce, pour une période de cinq ans", indique le décret.

Selon le gouvernement central indien, le PFI et ses associés "se livrent à des activités illégales, qui portent atteinte à l'intégrité, à la souveraineté et à la sécurité du pays et sont susceptibles de perturber la paix publique et l'harmonie communautaire du pays et d'encourager le militantisme dans le pays".

Les gouvernements des États de l'Uttar Pradesh, du Karnataka et du Gujarat avaient recommandé l'interdiction de l'organisation.

Mardi, les services de sécurité ont lancé des raids dans plusieurs régions du pays contre des membres de l'organisation.

Pour sa part, l'organisation a déclaré, dans un communiqué, que les raids visaient à "semer la terreur" parmi la population à propos de son travail, et a souligné qu'elle "opérait de manière légale et transparente".

Fondée en 2006, l'organisation se définit comme "un nouveau mouvement social cherchant à autonomiser les secteurs marginalisés de l'Inde".


Tags: Inde  


Fil d'info