L'Azerbaïdjan a remis une note diplomatique à la France

  19 Septembre 2022    Lu: 396
  L

L'ambassadeur de France à Bakou, Zacharie Gross, a été convoqué le 19 septembre au ministère des Affaires étrangères de la République d’Azerbaïdjan.

Au cours de la rencontre, le ministère des Affaires étrangères a remis à l’ambassadeur une note de protestation au sujet de l’attaque commise hier par des fanatiques arméniens français contre le bâtiment de l’ambassade d’Azerbaïdjan à Paris.

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Khalaf Khalafov, a attiré l'attention de l’ambassadeur sur le fait que l’attaque contre l'ambassade de la République d'Azerbaïdjan à Paris par un groupe d’extrémistes radicaux de la diaspora arménienne en France s'était accompagné d'une violation flagrante des lois françaises et des normes généralement reconnues du droit international. Il a été noté que des dommages matériels avaient été causés au bâtiment de l'ambassade lors de l'attaque et qu'une menace avait été créée pour les activités de la mission diplomatique et la vie des employés.

Le vice-ministre Khalaf Khalafov a fait part de sa vive protestation à la création de conditions propices à ces actions des groupes de fanatiques arméniens français et à l'incapacité de les empêcher à temps, regrettant profondément le manquement de la France aux engagements relatifs à l’assurance de la sécurité des missions diplomatiques par le pays hôte conformément à la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques.

Il a également été demandé que l'acte de vandalisme, qui met en danger la mission diplomatique et son personnel, fasse l'objet d'une enquête approfondie par les organismes français en charge de l’application de la loi, que cet acte soit évalué sur le plan juridique, que les auteurs soient traduits en justice et que des dommages infligés soient indemnisés.

L'ambassadeur de France a déclaré que l'incident contre l'ambassade d'Azerbaïdjan suscitait des regrets. Il a été noté que conformément à la demande de la partie azerbaïdjanaise, des mesures pertinentes seraient prises pour que cet acte soit évalué sur le plan juridique.


Tags: Azerbaïdjan   France  


Fil d'info