Etats-Unis : L'homme accusé d'avoir agressé Salman Rushdie plaide non coupable devant un tribunal

  14 Août 2022    Lu: 582
Etats-Unis : L

Hadi Matar, soupçonné d'avoir agressé à l'arme blanche l'écrivain anglo-indien Salman Rushdie, a plaidé non coupable devant un tribunal de New York après avoir été accusé de "tentative de meurtre et d'agression".

Selon l'Associated Press, l'avocat de Matar, Nathaniel Barron, l’a représenté lors d'une audience du tribunal. Barron a déclaré qu'il était toujours en train de recueillir des informations et s'est refusé à toutes déclarations.

Âgé de 24 ans, Hadi Matar est né aux États-Unis de parents libanais qui ont émigré du village frontalier de Yaroun, dans le sud du Liban, a déclaré le maire de Yaroun, Ali Tohfa, à l'Associated Press.

Samedi, la justice américaine a annoncé qu'elle avait inculpé Matar pour "tentative de meurtre et agression" sur Rushdie.

"La personne responsable de l'attaque d'hier, Hadi Matar, a été formellement inculpée de tentative de meurtre et d'agression au second degré", a déclaré dans un communiqué le procureur du comté de Chautauqua, Jason Schmidt.

"Ces chefs d'accusation ont été retenus hier soir, et il a été placé en détention sans possibilité de libération sous caution", a-t-il ajouté.

NBC New York a cité des sources de sécurité (sans les nommer) selon lesquelles "les premiers éléments de l'enquête montrent que Matar, le suspect de l'attaque contre Salman Rushdie, est un sympathisant de l'Iran".

Le New York Times, citant des témoins oculaires et la police d'État, a déclaré, vendredi, que "Rushdie, 75 ans, a été poignardé au moins deux fois (à l'estomac et au cou)."

La police a ajouté qu'il a été "transféré vers un hôpital voisin à Érié, au nord-ouest de la Pennsylvanie, et a subi une intervention chirurgicale qui a duré plusieurs heures."

À ce propos, son agent, Andrew Wylie, a déclaré au New York Times : "Il est possible que Rushdie perde un œil."

Et d'ajouter : "Les nerfs de son bras ont été sectionnés, et son foie a été perforé et endommagé. Les nouvelles ne sont pas bonnes."

Andrew Wylie a confirmé que "Rushdie a été placé sous respirateur artificiel et qu'il ne peut pas parler."

Salman Rushdie a été poignardé, vendredi, alors qu'il se trouvait sur la scène d'une institution américaine à New York, donnant une conférence.

"Un homme a fait irruption dans le théâtre de la Fondation Chautauqua et a commencé à frapper et à poignarder Rushdie alors qu'il était sur scène en train de donner une conférence", a rapporté l'Associated Press.

Dans un communiqué, la police américaine a révélé que Rushdie a été poignardé au cou, ce qui a nécessité son évacuation par hélicoptère vers l'hôpital, et qu'elle a arrêté le suspect, sans donner de plus amples détails.

L'Associated Press a rappelé les menaces de mort que Rushdie avait reçues de l'Iran dans les années 1980, en raison de ses écrits.

Le livre de Rushdie "Les Versets sataniques" est interdit à Téhéran depuis 1988 et a été qualifié de "blasphématoire".

Un an plus tard, le défunt guide iranien, l'imam Khomeini, a émis une fatwa recommandant la mise à mort de Rushdie.

Selon l'Associated Press, l'Iran a également offert une récompense de plus de 3 millions de dollars à toute personne qui tuerait Rushdie.


Tags: USA   NewYork   SalmanRushdie  


Fil d'info