OTAN: le président américain paraphe la ratification des protocoles d'adhésion de la Finlande et de la Suède

  10 Août 2022    Lu: 566
OTAN: le président américain paraphe la ratification des protocoles d

Le président Joe Biden a paraphé, mardi, la ratification des protocoles par lesquels les États-Unis approuvent officiellement l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN, déclarant que leur intégration rendra l'alliance "plus forte que jamais".

Le Sénat américain a voté la semaine dernière, à une écrasante majorité (95-1), en faveur de l'adhésion des deux pays nordiques à l'OTAN, ce qui pourrait constituer le plus important élargissement de l'alliance transatlantique depuis près de deux décennies.

Lors de la cérémonie de ratification des protocoles d'adhésion des deux pays, qui s'est déroulée dans la salle Est de la Maison-Blanche, Joe Biden a déclaré que la Finlande et la Suède "répondront à toutes les exigences de l'OTAN" et que leur adhésion "rendra notre alliance plus forte et, ce faisant, l'Amérique et le peuple américain plus sûrs".

"En choisissant de rejoindre l'OTAN, la Finlande et la Suède prennent un engagement sacré. Une attaque contre l'un est une attaque contre tous", a déclaré Biden, faisant référence à l'article de défense collective de l'OTAN. Et d’ajouter : "Notre alliance est plus soudée que jamais. Elle est plus solidaire que jamais. Et lorsque la Finlande et la Suède porteront le nombre d'alliés à 32, nous serons plus forts que jamais. "

La Suède et la Finlande ont officiellement présenté leur candidature pour rejoindre l'OTAN en mai, une décision motivée par la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine.

Mais la Türkiye, membre de l'OTAN depuis plus de 70 ans, a émis des réserves quant à ces candidatures, reprochant aux pays concernés de tolérer, voire de soutenir, des groupes terroristes.

Un accord trilatéral, signé entre les pays en juin, dispose que la Finlande et la Suède ne fourniront pas de soutien au groupe YPG/PYD, la branche syrienne du PKK, ni à l'organisation terroriste FETO - à l'origine du coup d'État déjoué en 2016 en Türkiye - et qu'Ankara soutient pleinement la Finlande et la Suède contre les menaces pesant sur leur sécurité nationale.

Après l'accord, les dirigeants des 30 membres de l'OTAN ont paraphé les protocoles d’adhésion des deux pays, une étape clé avant leur intégration officielle au sein de l'alliance. Les assemblées législatives de tous les membres permanents, y compris le parlement de la Türkiye, doivent maintenant ratifier les protocoles pour que le processus puisse aboutir.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a réaffirmé, lundi, qu'Ankara n'adoptera une attitude positive à l'égard des deux candidatures que si Stockholm et Helsinki tiennent leurs promesses en matière de lutte contre le terrorisme.

Suite à cette mesure des États-Unis, 23 alliés ont désormais approuvé l'entrée de ces pays dans l'OTAN et Joe Biden a exhorté les membres qui ne l'ont pas encore fait "à achever leur propre processus de ratification aussi rapidement que possible."


Tags: USA   Suède   Finlande   OTAN  


Fil d'info