Washington recherche un véritable partenariat avec l'Afrique

  09 Août 2022    Lu: 229
Washington recherche un véritable partenariat avec l

Les États-Unis souhaitent un véritable partenariat avec l'Afrique, a déclaré, lundi, le secrétaire d'État Antony Blinken en Afrique du Sud, première étape de sa tournée africaine dans trois pays, considérée comme une tentative de contrer les efforts de la Russie pour accroître son influence sur le continent.

Blinken est arrivé en Afrique du Sud, dimanche, quelques semaines seulement après que le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a conclu une tournée dans quatre pays pour obtenir davantage de soutien des pays africains.

Antony Blinken, qui se rendra également en République démocratique du Congo et au Rwanda, a déclaré que la finalité de "la démarche des États-Unis est notre relation avec l'Afrique".

"Nous ne forçons pas les pays à choisir, nous offrons des choix positifs", a déclaré Blinken lors d'un point de presse conjoint avec son homologue Sud-Africaine Naledi Pandor à Pretoria.

L'Afrique du Sud, premier partenaire commercial des États-Unis en Afrique, est restée neutre dans la guerre actuelle entre la Russie et l'Ukraine, refusant de se joindre à Washington et à d'autres pays occidentaux pour condamner Moscou.

Sans en nommer aucun, Blinken a déclaré que certains pays africains étaient "contraints de se rallier à la Russie en raison de l'absence d'alternative".

Le groupe russe de sécurité privée Wagner est engagé dans des opérations dans plusieurs pays africains aux prises avec des conflits, tandis que Moscou est également un fournisseur d'armes clé pour de nombreuses nations du continent.

Blinken a déclaré que les États-Unis attachent une grande importance à leurs relations avec l'Afrique du Sud.

L'Afrique du Sud, en tant que membre du G20, fait entendre sa voix au niveau mondial et ses actions ont des implications globales, a-t-il souligné.

Et d’ajouter que le travail de l'Afrique du Sud sur le changement climatique mondial et ses efforts pour la sécurité régionale et sur d'autres questions sont également importants.

- Les États-Unis et l'Afrique du Sud saluent la trêve à Gaza

Blinken et Pandor ont tous deux salué le cessez-le-feu mis en œuvre après des jours d'attaques israéliennes contre la Bande de Gaza, qui ont fait au moins 44 morts et plus de 360 blessés parmi les civils Palestiniens.

"Les États-Unis se félicitent du cessez-le-feu qui rétablit le calme à Gaza et en Israël. Nous sommes reconnaissants à ceux qui ont assuré la médiation pour parvenir à cet accord", a déclaré le chef de la diplomatie américaine.

"Nous continuerons à promouvoir le calme et restons attachés à la sécurité d'Israël", a-t-il ajouté.

La ministre sud-africaine des affaires étrangères a également salué la trêve, mais s'est dite préoccupée par les pertes en vies humaines et en biens subies par les Palestiniens.

"Nous appelons le monde à assurer la paix", a déclaré Pandor, réaffirmant que l'Afrique du Sud souhaite une solution à deux États qui permette aux Palestiniens et aux Israéliens de vivre ensemble en paix.


Tags: États-Unis   Afrique  


Fil d'info