Ankara espère une solution diplomatique à la guerre en Ukraine grâce à l'accord sur les céréales

  04 Août 2022    Lu: 228
Ankara espère une solution diplomatique à la guerre en Ukraine grâce à l

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a exprimé mercredi l'espoir que l'accord sur les céréales conclu sous l'égide d'Ankara débouche sur une solution diplomatique pour mettre fin à la guerre en Ukraine.

Le chef de la diplomatie turque s'exprimait au terme de l'inspection du premier navire chargé de céréales en provenance d'Ukraine, et qui devrait rejoindre le Liban.

« L'ONU prévoit que l'accord contribuera à renouveler la confiance dans les marchés alimentaires mondiaux et à réduire les prix. Nous espérons également que l'accord augmentera les chances d'une solution négociée (…) Notre objectif est de mettre fin à la guerre en Ukraine », a déclaré Cavusoglu en marge de la quatrième réunion de partenariat de dialogue sectoriel entre la Türkiye et l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN).

Et le chef de la diplomatie turque d'ajouter : « Nous ressentons le soutien de nos partenaires de l'ASEAN à nos efforts à cette fin ».

La Türkiye, les Nations unies, la Russie et l'Ukraine ont signé le 22 juillet un accord historique prévoyant la réouverture de trois ports ukrainiens, notamment ceux d'Odessa, Tchornomorsk et Youjne, pour exporter les céréales bloquées depuis des mois en raison de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, qui en est à son sixième mois.

Afin de superviser les exportations de céréales ukrainiennes, un centre de coordination conjoint a été officiellement lancé à Istanbul le 27 juillet. Il est composé de représentants de la Türkiye, des Nations unies, de la Russie et de l'Ukraine, et a pour mission d’assurer le transport en toute sécurité, de denrées alimentaires et d'engrais à partir des trois principaux ports ukrainiens de la mer Noire, par des navires.

Par ailleurs, le ministre turc des Affaires étrangères a noté que son pays renforce les liens en matière de transport et d'énergie avec les pays d'Asie centrale, et vise à mettre sur pied un corridor de transport durable pour les marchandises et l'énergie.

« Grâce à notre union douanière avec l'Union européenne et à la proximité des grands marchés, nous (la Türkiye) pouvons offrir beaucoup au rayonnement de l’ASEAN (…) Le partenariat entre la Türkiye et l'ASEAN est important pour relever les nouveaux défis géopolitiques mondiaux », a-t-il dit.

Mevlut Cavusoglu a également souligné que la Türkiye tente de développer davantage son engagement avec l'ASEAN dans le cadre de son initiative « Asia Anew ».

En lançant l'initiative « Asia Anew » en 2019, la Türkiye, a indiqué Cavusoglu, faisait pression pour renforcer davantage ses relations avec l'Asie, qui est en train de devenir le centre économique du monde dans de multiples dimensions. L'initiative est considérée par les experts comme une étape vers la refonte de la future diplomatie de la Türkiye, un pays à cheval sur les deux continents.

Mevlut Cavusoglu a fait savoir que cette initiative bénéficie du soutien total du gouvernement turc et de toutes les parties prenantes turques.

Le Cambodge assure, pour l'année 2022, la présidence de l'ASEAN, qui regroupe le Brunei, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

Il s'agit d'une union politique et économique de 10 États membres d'Asie du Sud-Est, qui encourage la coopération intergouvernementale et facilite l'intégration économique, politique et socioculturelle entre ses membres en Asie-Pacifique.


Tags: Turkiye   Ukraine  


Fil d'info