Kiev accuse Moscou d'avoir tiré des bombes au phosphore

  02 Juillet 2022    Lu: 485
Kiev accuse Moscou d

L'état-major de l'armée ukrainienne a accusé, vendredi, les forces russes d'avoir tiré des bombes au phosphore sur l'île aux Serpents en mer Noire, à nouveau sous contrôle de Kiev.

"Les forces russes ont lancé deux frappes aériennes à l'aide de bombes au phosphore visant l'île aux Serpents", a déclaré le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeri Zaloujny, sur Telegram, selon ce qui a été rapporté par "Euronews".

Jusqu'à 19h30 GMT, l'armée russe n'a toujours pas émis de commentaire à ce sujet.

L'armée russe a annoncé, jeudi, son retrait de cette île stratégique.

Plus tôt dans la journée, des médias ont indiqué que 17 personnes, dont des enfants, ont été tuées dans des frappes visant des bâtiments dans la ville d'Odessa, dans le sud de l'Ukraine.

Les bombes au phosphore blanc ne sont pas des armes chimiques dont l’usage est interdit par la Convention sur l’interdiction des armes chimiques (CIAC), entrée en vigueur en 1997. Elles entrent dans la catégorie des armes incendiaires. Leur utilisation est désormais soumise au protocole III de la Convention sur certaines armes classiques (CCAC) signé à Genève et entré en vigueur en 1983.


Le 24 février dernier, la Russie a lancé une opération militaire en Ukraine, ce qui a provoqué une colère et de multiples réactions à l’échelle internationale, ainsi que l'imposition de sanctions financières et économiques inédites et des plus sévères à l'endroit de Moscou.

La Russie pose comme préalable, pour mettre un terme à son opération, le renoncement de l'Ukraine à ses plans d'adhésion à des entités et alliances militaires, dont l'Otan, et l’adoption d’un statut de « neutralité totale », ce que Kiev considère comme étant une « ingérence dans sa souveraineté ».


Tags: Ukraine   Russie   phosphore   guerre  


Fil d'info