AVIS: "La réunion trilatérale peut être considérée comme un autre succès de la politique étrangère du président Aliyev"

  23 Mai 2022    Lu: 1424
  AVIS:  "La réunion trilatérale peut être considérée comme un autre succès de la politique étrangère du président Aliyev"

"Les questions discutées lors de la réunion trilatérale entre le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan avec la médiation du président du Conseil européen Charles Michel doivent être considérées comme une étape majeure vers le règlement des questions entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie", a déclaré aux journalistes le président de la commission du travail et de la politique sociale du parlement azerbaïdjanais, membre du conseil d'administration du Parti Nouvel Azerbaïdjan Moussa Gouliyev.

Il a fait savoir que la récente approche dynamique du Conseil européen envers les problèmes du Caucase était l'une des étapes qui stimulent un règlement équilibré non seulement sous l'influence russe, mais aussi dans l'intérêt de l'UE :

"L'Azerbaïdjan est absolument satisfait de cette approche. La réunion, qui a duré jusqu'à 5 heures, est un signe des discussions plus détaillées et des pourparlers constructifs. En outre, nous pouvons évaluer la réunion comme un autre succès de la diplomatie azerbaïdjanaise et de la politique étrangère du président Ilham Aliyev. Toutes les questions des discussions et les résultats convenus étaient basés sur les cinq propositions de l'Azerbaïdjan, visant à régler la question. La position de l'Azerbaïdjan est soutenue dans presque toutes les directions. Il a été décidé que des mesures sérieuses seraient prises pour résoudre les problèmes soulevés par l'Azerbaïdjan dans les prochains jours ."

Il a souligné qu'une déclaration ferme de la partie arménienne au sujet de la commission sur le processus de démarcation de la frontière doit être soulignée :

"La partie azerbaïdjanaise est prête pour cette question depuis longtemps. La commission a déjà été mise en place. L'Arménie a prolongé cette question en changeant différentes dates sous divers prétextes. Apparemment, l'Arménie n'a aucune chance.

En guise de décision finale, les commissions se réuniront à nouveau dans les prochains jours. Il est également important pour l'ouverture des frontières et des communications, en particulier le couloir de Zanguezour. La partie azerbaïdjanaise a toujours insisté sur cette question en soulignant son rôle important dans la régulation des relations entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Les parties sont déjà parvenues à un accord sur cette question. À cet égard, les mesures nécessaires devraient être prises dans un avenir proche pour ouvrir à la fois les communications ferroviaires et routières. En outre, Charles Michel a soutenu les propositions de l'Azerbaïdjan sur les questions humanitaires. En particulier, le Conseil européen est disposé à apporter un soutien financier et économique au déminage."

Moussa Gouliyev a ajouté que l'Arménie n'avait pas discuté du statut du Karabagh lors de récentes réunions :

"Bien que la partie arménienne ait prononcé quelques mots s'adressant à son peuple sur la question du statut, elle admet que cette question a perdu de son importance dans les réunions internationales. D'autre part, le terme "Haut-Karabagh" n'est plus un sujet de discussion. Comme ils n'utilisent plus ce terme, cela prouve qu'ils ont avoué cette situation.

Le député estime que la réunion trilatérale est nécessaire pour accroître la confiance mutuelle : "Nous pouvons marquer la réunion comme une autre victoire de la diplomatie azerbaïdjanaise. La position concrète du président Ilham Aliyev sur toutes les questions est très importante pour faire avancer les pourparlers de paix."

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   UE   Karabagh   Arménie  


Fil d'info