Les dirigeants azerbaïdjanais et arménien devraient discuter d'un accord de paix lors de la réunion de Bruxelles

  21 Mai 2022    Lu: 556
 Les dirigeants azerbaïdjanais et arménien devraient discuter d

Le président du Conseil européen Charles Michel, le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan se rencontreront à Bruxelles demain 22 mai.

Ce sera une autre réunion dans le cadre de l'agenda de Bruxelles qui a commencé le 14 décembre 2021 et s'est poursuivie le 6 avril de cette année.

L'élaboration d'un accord de paix, la délimitation des frontières et l'ouverture des discussions au sein des commissions compétentes sur l'ouverture des communications figurent parmi les principales questions à l'ordre du jour.

Les problèmes humanitaires, notamment le problème des mines, les Azerbaïdjanais portés disparus lors de la première guerre du Karabagh, des informations sur les charniers et les monuments historiques et culturels du peuple azerbaïdjanais en Arménie devraient être examinés lors de la réunion.

Au cours des réunions précédentes, les parties se sont mises d'accord sur la mise en place d'une commission sur l'accord de paix, la délimitation des frontières, l'ouverture des communications et d'autres questions, l'organisation de la première réunion de cette commission sur la frontière azerbaïdjano-arménienne le 29 avril. Cependant, en raison d'une autre manifestation non constructive de l'Arménie, la réunion s'est tenue du 7 au 11 mai, puis la réunion n'a pas eu lieu à ces dates. En conclusion, le ministre arménien des Affaires étrangères Ararat Mirzoyan a déclaré à l'agence de presse russe TASS que l'Arménie était prête à tenir une réunion des commissions à Moscou. C'est un exemple clair de l'échec de l'Arménie à mener une politique indépendante, de son refus de tout accord face aux pressions et de sa trahison des intérêts de la Russie pour l'Union européenne et des intérêts de l'UE en faveur de la Russie.

L'Azerbaïdjan a déclaré à plusieurs reprises qu'il était prêt à signer un accord de paix avec l'Arménie conformément au droit international et, à cette fin, a envoyé une proposition en cinq points à l'autre partie. Cette question était également au centre de la dernière réunion à Bruxelles. Selon l'accord conclu lors de la réunion, les dirigeants chargeront les ministres des Affaires étrangères de travailler sur un accord de paix qui couvrira les questions clés. En général, la réunion de Bruxelles a une fois de plus démontré que le président Ilham Aliyev protège résolument nos intérêts étatiques et nationaux.

 


Tags: Azerbaïdjan   UE   Bruxelles   Arménie  


Fil d'info