Le ministre turc des Affaires étrangères critique "les efforts américains de légitimer le YPG/PKK"

  13 Mai 2022    Lu: 155
Le ministre turc des Affaires étrangères critique "les efforts américains de légitimer le YPG/PKK"

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a critiqué "les efforts américains de légitimer le YPG/PKK".

Le Chef de la Diplomatie turque a accueilli le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo (RDC), Christophe Lutundula Apala, vendredi à Istanbul.

Les deux ministres ont animé un point de presse conjoint au terme de leur entretien.

Cavusoglu a commenté la décision américaine d'exempter des sanctions de la loi César, certaines activités économiques dans les régions qui ne sont pas contrôlées par le Régime, dans le nord-est et l'ouest de la Syrie.

"C'est une approche discriminatoire, il s'agit d'un assouplissement des sanctions César pour certaines régions, a-t-il dit. Cet assouplissement est valable pour les régions abritant majoritairement le YPG/PKK. Ces sanctions touchent les régions que nous avons libérées de Daech mais pas les régions comme Afrin que nous avons libérées du PKK."

Cavusoglu a souligné qu'Idleb est la région que la communauté internationale doit le plus soutenir.

"Cette région abrite des millions de personnes déplacées, a-t-il expliqué. Nous faisons des maisons en brique pour les Syriens là-bas. Nombreux s'y sont installés. La construction continue, 100 mille maisons y seront construites. La communauté internationale doit fournir un soutien à cela. […] Environ 500 mille Syriens sont retournés dans les zones libérées par la Turquie. […] Nous voyons ici un effort pour légitimer le PKK, le YPG."

- Attaque contre le consulat de Turquie à Paris

Cavusoglu a aussi commenté l'attaque perpétrée contre le consulat de Turquie à Paris par les sympathisants de l'organisation terroriste PKK, appelant la France à identifier, arrêter et poursuivre en justice les auteurs.

"Un groupe de quatre personnes a perpétré une attaque aux explosifs, a fait savoir Cavusoglu. Le bâtiment de notre consulat a été endommagé. Selon la Convention de Vienne, le pays d'accueil doit assurer la protection des missions étrangères. […] Pour empêcher ces actes, il faut faire le nécessaire sur le plan judiciaire, concernant les personnes affiliées au PKK. La France avait entrepris certaines démarches dans le passé mais nous observons que ces mesures sont insuffisantes."

- Relations avec la RDC

Le ministre Cavusoglu a également commenté les relations turco-congolaises.

"Avec la visite de notre Président Recep Tayyip Erdogan en RDC, nous avons dynamisé nos relations et avons décidé de les élever au niveau stratégique, a-t-il indiqué. Nous avons préparé et soumis au Président un brouillon pour la création du mécanisme du Conseil de coopération de Haut niveau."

Cavusoglu a insisté sur la détermination de la Turquie a approfondir les relations avec la RDC, dans les domaines de l'économie, le commerce, les investissements, la défense et la sécurité, l'éducation, la culture, la jeunesse et les sports.

"En renforçant la base juridique de nos relations, nous souhaitons faire un partage du savoir-faire et un soutien à la formation dans le domaine de la lutte antiterroriste", a conclu Cavusoglu.

AA


Tags: Turquie  


Fil d'info