La Russie est inquiète des démarches et des déclarations américaines relatives aux tensions entre Moscou et Kiev

  25 Janvier 2022    Lu: 630
La Russie est inquiète des démarches et des déclarations américaines relatives aux tensions entre Moscou et Kiev

La présidence russe, "Le Kremlin", a exprimé, mardi 25 janvier, ses inquiétudes face aux démarches et aux déclarations américaines concernant les tensions entre Moscou et Kiev.

Le Kremlin a déclaré dans un communiqué que les mesures américaines "aggravent les tensions et nous les suivons avec une grande prudence", selon le journal local The Moscow Times.

Le communiqué a ajouté que le président russe, Vladimir Poutine, s'entretiendra cette semaine avec ses homologues français, Emmanuel Macron, et ukrainien, Volodymyr Zelensky, pour discuter de l'évolution de la situation entre Kiev et Moscou.

La même source a fait savoir que les actions américaines mettant les troupes en état d'alerte "n'affectent pas les pourparlers entre Moscou et Washington en raison de la fin du tour actuel des pourparlers".

Kiev a critiqué, dans la journée d’hier, le retrait de certains de ses diplomates de Kiev par les Etats-Unis, dans la crainte d’une escalade des tensions entre l'Ukraine et la Russie.

Le gouvernement a déclaré dans un communiqué que la décision d'évacuer les diplomates de Kiev était "prématurée", notant que l'attitude américaine envers ses diplomates indiquait "une prudence excessive".

Washington avait appelé, dans la journée du dimanche, ses citoyens résidant en Ukraine à "envisager maintenant" de quitter le pays via les vols commerciaux ou les autres moyens de transport.

Récemment, l'administration américaine a averti ses alliés européens d'une éventuelle offensive militaire russe contre l'Ukraine, affirmant que "Moscou envisage de mener une opération en utilisant des agents secrets pour justifier l'invasion".

Les pays occidentaux ont accusé la Russie de mobiliser ses forces armées à proximité de la frontière ukrainienne. Washington a brandi la menace des sanctions contre la Russie si elle "lançait une offensive" contre l'Ukraine.

Pour sa part, la Russie a rejeté les accusations sur les mouvements de ses troupes à l'intérieur de son territoire, et a démenti l'existence d’intentions "agressives" qu’elle aurait envers l'Ukraine.

AA


Tags: Russie   Ukraine   Washington  


Fil d'info