Les Nations Unies demandent 41 milliards de dollars pour fournir une aide d'urgence à 183 millions de personnes

  02 Décembre 2021    Lu: 323
  Les Nations Unies demandent 41 milliards de dollars pour fournir une aide d

Les Nations unies auront besoin d'un montant record de 41 milliards de dollars (36 milliards d'euros) pour fournir l'an prochain une aide d'urgence à 183 millions de personnes dans le monde.

La famine reste une "perspective terrifiante" pour 45 millions de personnes vivant dans 43 pays, car les conditions météorologiques extrêmes causées par le changement climatique réduisent les réserves alimentaires, a indiqué jeudi l'Onu dans son appel annuel, qui reflète une augmentation de 17% des besoins annuels de financement.

"Les moteurs des besoins sont ceux que nous connaissons tous. Tragiquement, il s'agit de conflits prolongés, d'instabilité politique, d'économies défaillantes... la crise climatique, qui n'est pas nouvelle, demande plus d'attention, et bien sûr la pandémie de coronavirus", a déclaré aux journalistes Martin Griffiths, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d'urgence de l'Onu.

Dans un rapport aux donateurs, l'organisme mondial a déclaré : "Sans une action soutenue et immédiate, l'année 2022 pourrait être catastrophique".

L'Afghanistan, la Syrie, le Yémen, l'Ethiopie et le Soudan sont les cinq pays traversant des crises majeures qui requièrent le plus de fonds, avec en tête les 4,5 milliards de dollars demandés pour l'Afghanistan, gouverné par les taliban, où "les besoins montent en flèche", selon le rapport.

En Afghanistan, plus de 24 millions de personnes ont besoin d'une aide vitale, une augmentation spectaculaire due aux troubles politiques, aux chocs économiques répétés et à la grave insécurité alimentaire causée par la pire sécheresse depuis 27 ans.

"L'Onu s'efforce de mettre en place de toute urgence, avec le soutien de la Banque mondiale et du système des Nations unies, une initiative d'échange de devises qui permettra d'injecter des liquidités dans l'économie afghane", a déclaré Martin Griffiths.

"L'absence d'argent liquide en Afghanistan est un obstacle majeur à toute prestation de services", a-t-il ajouté. "J'espère que cette initiative sera opérationnelle avant la fin du mois."

En Ethiopie, où le conflit entre le gouvernement et les forces tigréennes s'est étendu aux régions d'Amhara et d'Afar, des milliers de personnes ont été déplacées, tandis que les combats, la sécheresse et l'invasion de criquets pélerins en poussent d'autres au bord du gouffre, a indiqué l'Onu.

Près de 26 millions d'Ethiopiens ont besoin d'aide et plus de 9 millions dépendent de rations alimentaires, dont 5 millions dans le Tigré, dans un contexte de malnutrition croissante, a indiqué l'Onu.

"L'Ethiopie est probablement le pays où la situation est la plus alarmante en termes de besoins d'urgence immédiats", a déclaré Martin Griffiths, ajoutant que 400.000 personnes avaient déjà été considérées comme menacées de famine en mai. (REUTERS)

Azvision.az


Tags: ONU   Covid-19  


Fil d'info