Président : l'Arménie n'a pas exprimé sa position sur l'initiative 3 + 3

  24 Septembre 2021    Lu: 153
 Président : l

« Je pense que les initiatives qui sont actuellement discutées dans les pays de la région visent une direction positive - la coopération. Vous savez, il y a une initiative 3 + 3, elle est soutenue par la Russie, l'Iran, la Turquie, l'Azerbaïdjan. La Géorgie a une objection, mais l'Arménie n'a pas exprimé sa position. Ni oui ni non. Encore une fois, il n'y a pas de position. »

C'est ce qu'a déclaré le président de la République d'Azerbaïdjan Ilham Aliyev dans une interview accordée à Igor Korotchenko, rédacteur en chef du magazine russe réputé « Natsionalnaïa oborona » (Défense nationale), célèbre expert militaire, tout en répondant à une question sur les perspectives et la situation dans le Caucase du Sud.

Selon le chef de l'État, s'il s'agiit d'une position positive, il est alors possible de commencer à travailler dans cette direction : « Et cela, à son tour, fonctionnera non seulement pour stabiliser et minimiser les risques de sécurité dans la région, cela contribuera au fait que les pays de la région détermineront eux-mêmes leur interaction, ils décideront eux-mêmes comment vivre. La région se débarrassera de toute influence extérieure. Notre position est ainsi. Nous le démontrons et pas seulement le démontrons, nous travaillons dans ce sens.

Et avec tous nos voisins, à l'exception de l'Arménie, nous avons de bonnes relations, pourrait-on dire, des relations étroites, amicales, nous les apprécions. Par conséquent, si l'Arménie rejoint ce format, seul tout le monde en bénéficiera. Nous nous y sommes engagés. Mais peut-être ont-ils besoin de temps. Peut-être qu'un tel choc psychologique qu'ils ont vécu ne leur permet pas encore de franchir des étapes importantes. »

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Karabagh   Arménie