AGNU 76 : Un F-16 intercepte un avion qui s'approche de New York – Vidéo

  22 Septembre 2021    Lu: 177
 AGNU 76 :  Un F-16 intercepte un avion qui s

"Une fois qu'ils ont réalisé qu'ils avaient violé l'espace aérien, ils ont immédiatement quitté la zone et sont retournés à l'aéroport"

Survolant près de New York une zone de restriction de vol, au début de la tenue de l’Assemblée générale des Nations unies, un avion monomoteur a été intercepté et escorté par un chasseur F-16. Ce Cessna était piloté par un instructeur ayant décollé d’une école militaire.

Le jour où l’Assemblée générale des Nations unies débutait à New York, un avion de chasse a été mobilisé pour intercepter un aéronef privé qui approchait de la ville.

Le F-16 a décollé quand un petit avion d’aviation monomoteur violait la zone de restriction temporaire de vol près de New York, vers 14h00, a fait savoir le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) sur son compte Twitter.

Ce Cessna 182 était piloté par un instructeur de l’armée, au départ de l’Académie militaire de West Point, indique Military Times. Le pilote enseignait à des cadets.

Au moment de l’interception, il a changé de cap à 180 degrés près du pont George-Washington, explique un correspondant de CNN au Pentagone, en relayant les données du portail Flight Aware.

L'avion a été escorté hors de la zone sans incident, a précisé le NORAD.

Le porte-parole de West Point, le lieutenant-colonel Beth Smith, a reconnu que le pilote avait "brièvement violé" les restrictions de vol. "Une fois qu'ils ont réalisé qu'ils avaient violé l'espace aérien, ils ont immédiatement quitté la zone et sont retournés à l'aéroport", a-t-il déclaré au Military Times.

Les images montrant la trajectoire du chasseur ont été relayées sur les réseaux sociaux.

Cette intervention a eu lieu dans le cadre de l’Opération Noble Eagle, a fait savoir le NORAD sur Twitter. Celle-ci désigne les missions de défense aérienne en Amérique du Nord. Le NORAD coordonne étroitement ses actions avec la Federal Aviation Administration (FAA). Il indique que des violations des zones de restriction se produisent régulièrement et font partie des opérations courantes pour lui.

Modalités de restrictions de vol aux USA
La FAA peut imposer des restrictions ou interdictions temporaires de vol, comme celle-ci, pour plusieurs raisons. Y figurent la sécurité du Président, du vice-Président et d’autres personnalités publiques, la protection des personnes et biens d'un danger existant ou imminent lorsque la présence d'aéronefs volant à basse altitude amplifie, altère, propage ou aggrave ce danger, détaille le régulateur aérien.

Afin de prévenir les pilotes, il publie des informations portant sur l'emplacement des zones de restrictions de vol temporaires, la période effective, la zone définie en milles terrestres, les altitudes affectées, et la raison.
Le non-respect de ces mesures entraine une interception du contrevenant par l’armée. Les pilotes peuvent être arrêtés à l’atterrissage pour être interrogés par les services de sécurité.

Une semaine de débats à l’Onu
La 76e session de l'Assemblée générale des Nations unies, à laquelle participent physiquement plus d'une centaine de chefs d'État et de gouvernement, ainsi que des dizaines de ministres, se déroule du 21 au 27 septembre, une dizaine de jours après le 20e anniversaire des attentats du 11 septembre.
Ses débats principaux sont axés sur la lutte contre le Covid-19, l’accélération de la vaccination et les enjeux pressants du réchauffement climatique.

Avec Sputnik


Tags: USA   New-York   F-16   ONU