Le problème de la pollution de la rivière d'Okhtchoutchaï par l'Arménie mis en évidence au Conseil des droits de l'homme de l'ONU

  16 Septembre 2021    Lu: 549
 Le problème de la pollution de la rivière d

Le problème de la pollution de la rivière transfrontalière d'Okhtchoutchaï qui traverse le territoire de la réion de Zenguilan de l'Azerbaïdjan par les sociétés minières de l'Arménie a été évoqué lors de la 48e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, a-t-on appris auprès du Comité d'État pour le travail avec la diaspora.

Selon le comité, la discussion a été initiée par l'Institut International pour l'Eau, l'Environnement et la Santé (GIWEH), situé à Genève. Noah Curry, un employé de l'Institut, a prononcé un discours sur cette question.

« Avec cette étape, GIWEH souhaite attirer l'attention du Conseil des droits de l'homme et de la communauté internationale sur la menace environnementale et la situation critique sur la rivière d'Okhtchoutchaï, qui traverse le territoire de la région de Zenguilan de l'Azerbaïdjan et se jette dans la rivière Araz », dit Curry. « La pollution d'Okhtchoutchaï devient un très gros problème dans la région et la communauté internationale devrait développer un mécanisme pour supprimer et contrôler sa pollution dans cette zone. »

L'orateur a également rappelé aux participants à la session que le Principe 2 de la Déclaration sur l'environnement et le développement (adoptée lors d'une conférence tenue à Rio de Janeiro le 14 juin 1992) se lisait, conformément à la Charte des Nations Unies et aux principes du droit international que les États ont la responsabilité de veiller à ce que les activités relevant de leur juridiction ou de leur contrôle ne causent pas de dommages à l'environnement d'autres États ou de zones situées au-delà des limites de leur juridiction nationale.

Le GIWEH a appelé la communauté internationale à aider à préparer des solutions stables et équitables dans ce contexte.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   Karabagh   ONU