Le ministre azerbaïdjanais des AE s'est entretenu avec la nouvelle coordinatrice résidente de l’ONU

  03 Août 2021    Lu: 163
 Le ministre azerbaïdjanais des AE s

Mardi 2 août, le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Djeyhoun Baïramov, a rencontré la nouvelle coordinatrice résidente des Nations Unies à Bakou, Vladanka Andreeva.

Vladanka Andreeva a présenté une copie de sa lettre de nomination au ministre Djeyhoun Baïramov.

Le ministre Djeyhoun Baïramov a félicité la nouvelle coordonnatrice résidente pour sa nomination et lui a souhaité plein succès dans ses fonctions. Djeyhoun Baïramov a déclaré que la riche expérience de la coordinatrice résidente contribuerait à renforcer davantage la coopération entre l'Azerbaïdjan et l'ONU ainsi que ses organismes.

Vladanka Andreeva s’est déclarée convaincue que la coopération de haut niveau de l’Azerbaïdjan avec l'ONU, existant depuis près de 30 ans, se poursuivrait. Notant que ses premières impressions sur notre pays sont très bonnes, la coordonnatrice résidente a fait savoir que les efforts conjoints se poursuivraient et qu'une attention serait accordée à l'obtention des résultats concrets de la coopération existante.

Le ministre Djeyhoun Baïramov a évoqué le rôle de son pays dans la lutte contre la pandémie, les initiatives globales proposées par le président azerbaïdjanais en la matière, la coopération avec l'Organisation mondiale de la santé, la politique d'agression à laquelle son pays avait été confronté dès les premiers jours de son indépendance et ses conséquences, les provocations militaires continues de l'Arménie, ajoutant que l’Azerbaïdjan avait restauré son intégrité territoriale à la suite des opérations de contre-attaques l'année dernière. Il a été indiqué que l'élimination du facteur d'occupation avait créé des opportunités pour normaliser les relations et établir une coopération entre les deux pays. Cependant, il a été souligné avec regret que l'Arménie n'avait pas encore répondu à ces questions et avait fait preuve d'une approche contraire au droit international.
Les parties ont également procédé à un échange de vues sur les travaux de reconstruction et de restauration dans les territoires libérés, le processus de déminage, ainsi que la mise en œuvre de l’Agenda 2030 ». (Azertac)


Tags: Azerbaïdjan   ONU