Les Arméniens accusés d'avoir torturé des captifs azerbaïdjanais condamnés à 20 ans de prison - Mise à Jour

  02 Août 2021    Lu: 641
Les Arméniens accusés d

Le procès sur l'affaire pénale des militants arméniens Ludwig Mkrtichyan et Alyosha Khosrovyan, qui ont torturé des captifs azerbaïdjanais et commis d'autres crimes pendant la première guerre du Karabagh (dans les années 1990), s'est poursuivi lundi à Bakou.

Un verdict a été annoncé lors du procès présidé par Elbay Allahverdiyev, juge du tribunal militaire de Bakou.

Selon le verdict, les militants arméniens ont été condamnés à 20 ans de prison.

Un procureur de la République avait demandé au tribunal de les emprisonner pendant 29 ans.

***

Le procès sur l'affaire pénale des militants arméniens Ludwig Mkrtichyan et Alyosha Khosrovyan, qui ont torturé des captifs azerbaïdjanais et commis d'autres crimes pendant la première guerre du Karabagh (dans les années 1990), se poursuit à Bakou le 2 août.

La procédure judiciaire se déroule dans le bâtiment administratif du tribunal de l'arrondissement de Yassamal sous la présidence du juge du tribunal militaire de Bakou, Elbay Allahverdiyev.

Au procès, les avocats des accusés ont prononcé un discours et les accusés ont eu le dernier mot.

Mkrtichyan et Khosrovyan ont déclaré avoir été très bien traités pendant les procès.

"Nous nous excusons auprès du président de l'Azerbaïdjan et du peuple azerbaïdjanais. Nous vous demandons de nous pardonner."

***

Le procès sur l'affaire pénale des militants arméniens Ludwig Mkrtichyan et Alyosha Khosrovyan, qui ont torturé des captifs azerbaïdjanais et commis d'autres crimes pendant la première guerre du Karabagh, se poursuit à Bakou, lundi 2 août.

La procédure judiciaire se déroule dans le bâtiment administratif du tribunal de l'arrondissement de Yassamal sous la présidence du juge du tribunal militaire de Bakou, Elbay Allahverdiyev.

Au procès, les avocats prononceront un discours défensif et l'accusé aura le dernier mot.

Notons qu'au cours de l'enquête sur l'affaire pénale lancée par le Bureau du Procureur militaire de l'Azerbaïdjan en vertu de divers articles du Code pénal, en rapport avec les crimes de guerre contre la paix et l'humanité commis contre des Azerbaïdjanais dans les territoires autrefois occupés de l'Azerbaïdjan par les forces armées du régime séparatiste arménien opérant illégalement dans la région du Haut-Karabagh et par les forces armées d'Arménie, les faits de prise d'otages, de torture et de mauvais traitements infligés à des prisonniers et à d'autres personnes protégées par le droit humanitaire international ont été révélés.

À la suite de l'enquête, il a été établi que Ludwig Mkrtychyan, né en 1969, a participé, par une entente préalable, aux activités de groupes armés composés d'Arméniens arrivés d'Arménie, ainsi que de personnes vivant dans la région du Haut-Karabagh, et qu'il a également torturé un citoyen azerbaïdjanais pris en otage le 12 juillet 1991, et l'a détenu illégalement pendant environ 17 jours dans la forêt près de la ville de Khodjaly.

En outre, il a également servi d'interprète lors de l'interrogatoire par les services spéciaux arméniens d'un civil azerbaïdjanais qui a été pris en otage le 13 septembre 1999 dans le village de Tapgaragoyunlu du district de Goranboy, amené à Erevan et détenu illégalement dans l'une des unités militaires

L'enquête a également établi que Mkrtychyan a battu et torturé à plusieurs reprises 11 citoyens azerbaïdjanais capturés sur le territoire des districts de Khodjavend et d'Aghdéré, dans la prison de Choucha et à Erevan, et qu'il a également tiré sur un militaire de l'une des unités militaires.du Ministère de la Défense.

Mkrtchyan a été détenu le 20 octobre 2020 sur le territoire du village de Malikjanli du district de Fuzouli par des militaires des forces armées azerbaïdjanaises.

Les mesures d'enquête menées ont également révélé les actes criminels d'Alyosha Khosrovyan, citoyen arménien né en 1967, qui, avec Mkrtichyan, avait torturé des Azerbaïdjanais.

Il a été révélé que Khosrovyan avait torturé cinq Azerbaïdjanais pendant leur captivité et les avait soumis à un traitement cruel et inhumain.

Ainsi, un ancien soldat de l'unité militaire N du Ministère azerbaïdjanais de la Défense, fait prisonnier en avril 1994, a été exposé à un traitement cruel et inhumain par Khosrovyan. Pendant sa détention illégale dans l'une des maisons du village de Mysmina (Aghbulag) du district de Khodjavend, il a été forcé de faire de lourds travaux de construction d'une maison pour le soi-disant « Ministre de la Défense » de la « République du Haut-Karabagh » Samvel Babayan.

Khosrovyan a également fait preuve d'une cruauté particulière envers les soldats des forces armées azerbaïdjanaises, qui ont été faits prisonniers en 1993-1994 et détenus illégalement dans la prison de la ville de Choucha. Il les a torturés en les frappant régulièrement, en leur infligeant des souffrances mentales et physiques.

Khosrovyan a été détenu par des militaires des forces armées azerbaïdjanaises le 3 octobre 2020 alors qu'il menait des opérations de reconnaissance sur les territoires de l'Azerbaïdjan.

Mkrtchyan et Khosrovyan ont été inculpés en vertu des articles 113 (torture), 115.2 (violation des lois et coutumes de la guerre), 279.1 (création de formations ou de groupes armés illégaux), 318.2 (franchissement illégal de la frontière de l'Azerbaïdjan) et d'autres articles du Code pénal, et ont été placés en détention sur décision du tribunal.

Le 20 mai 2021, un acte d'accusation sur cette affaire a été approuvé et envoyé pour examen au Tribunal militaire de Bakou.


Tags: Azerbaïdjan   Karabagh   Arménie   crime-de-guerre