MAE d'Azerbaïdjan : il n'y a pas de problème de « statut » car il n'y a pas de « Haut-Karabagh »

  25 Juillet 2021    Lu: 206
 MAE d

Bien sûr, il est bon que le ministère arménien des Affaires étrangères suive de près les entretiens et les discours du président azerbaïdjanais. Cependant, il est important non seulement de lire ces entretiens, mais de les comprendre correctement et de tirer des conclusions.

C'est ce qu'a fait savoir Leyla Abdullayeva, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République d'Azerbaïdjan, tout en commentant la déclaration faite par le département des médias et de la diplomatie publique du ministère arménien des Affaires étrangères le 23 juillet 2021.

« Oui, nos ancêtres vivaient à Zanguezour, c'est un fait historique. Nos compatriotes, qui ont historiquement vécu ici, ainsi que dans d'autres parties de l'Arménie moderne, ont été victimes de la politique de nettoyage ethnique et ont été expulsés de leurs foyers, ce qui est une réalité historique. Quant à la prétention absurde sur « l'occupation » par l'Azerbaïdjan des territoires arméniens, comme le président Ilham Aliyev l'a clairement déclaré dans l'interview, nous avons franchi nos frontières et renforçons nos frontières. L'Arménie, qui ne veut pas se réconcilier avec les réalités de l'après-guerre, en tant que pays qui manque de respect au droit international depuis des décennies en tant qu'agresseur, doit continuer à réfléchir avant de parler des normes du droit international.

Ceux qui veulent soulever artificiellement la question du « statut du Haut-Karabagh » doivent comprendre une fois pour toutes qu'il n'y a pas de question de « statut », tout comme il n'y a pas de « Haut-Karabagh ».

Ensuite, nous rappelons à l'Arménie, qui accuse l'Azerbaïdjan d'« aggraver la situation humanitaire», que l'Azerbaïdjan a créé les conditions pour le transport de l'aide humanitaire à travers son territoire immédiatement après la fin des hostilités.

C'est l'Arménie qui tente d'entraver l'accord conclu par nous avec les organisations humanitaires internationales sur l'envoi d'une mission dans la région. Cela montre que l'Arménie continue son jeu politique sous le nom de « situation humanitaire »», a affirmé Mme Abdullayeva.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   Karabagh