La déclaration d'Erevan accusant l'Azerbaïdjan de revendications historiques et territoriales est une autre absurdité

  20 Juillet 2021    Lu: 412
 La déclaration d

La déclaration du MAE arménien accusant l'Azerbaïdjan de revendications historiques et territoriales est une autre absurdité, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères (MAE) de la République d'Azerbaïdjan, Leyla Abdullayeva, tout en commentant la déclaration du ministère des Affaires étrangères arménien.

L. Abdullayeva a noté que les commentaires sur l'histoire de l'Arménie, qui considère l'histoire comme son côté « fort », sont déjà devenus une source de plaisanterie : « Ce pays fait encore des illusions « historiques » et des revendications territoriales contre les pays voisins. Pour le pays le plus petit et le plus faible de la région, ce n'est pas du tout une politique sage.

Nous rappelons à la partie arménienne que des milliers d'Arméniens vivent encore à Bakou, Soumgaït, Gandja et dans d'autres villes d'Azerbaïdjan. Ce chiffre serait très élevé si l'Arménie n'avait pas de revendications territoriales et une politique d'agression contre l'Azerbaïdjan.

En ce qui concerne les revendications concernant le parc des trophées, le Parc des butins de guerre à Bakou est un symbole de la victoire de la loi et de la justice sur l'agresseur. Les fortifications construites par l'Arménie dans les territoires occupés de l'Azerbaïdjan qui sont exposées dans le parc sont la preuve que ce pays fait preuve d'hypocrisie dans le règlement du conflit depuis des décennies. Qualifiant le parc de « monument au revanchisme », le MAE arménien oublie que, contrairement à l'Azerbaïdjan, des monuments à de nombreux terroristes et criminels de guerre ont été érigés en Arménie. Il est intéressant de savoir que pourquoi pas ces monuments, mais à savoir les monuments de l'Holocauste et du Mahatma Gandhi ont été vandalisés en Arménie ?!

En conclusion, nous tenons à souligner que pour assurer la paix et la sécurité dans la région, normaliser les relations entre les deux pays, il n'y a pas besoin d'une nouvelle « invention » de l'Arménie - l'auteur d'innombrables « découvertes»  dans l'histoire, le seul moyen d'y parvenir est de se conformer aux normes et principes du droit international.»

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   Karabagh