Pandémie au Royaume-Uni : Johnson et son ministre des Finances contraints de s'isoler

  19 Juillet 2021    Lu: 316
Pandémie au Royaume-Uni : Johnson et son ministre des Finances contraints de s

L'Angleterre devrait abandonner la majorité de ses restrictions liées au coronavirus lundi, ce qui en fera le pays le plus libre d'Europe

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et Rishi Sunak, chancelier de l'Échiquier (ministre des Finances), ont été contraints de s'isoler après avoir été en contact avec le ministre de la Santé, testé positif au coronavirus samedi.

Les deux hommes ont été contraints de faire volte-face après avoir précédemment exclu de s'auto-isoler, arguant qu'ils faisaient partie d'un projet pilote leur permettant de continuer à travailler depuis leurs bureaux. Leur refus a suscité un tollé général et une série de critiques de la part de leurs collègues députés conservateurs.

"(Johnson) continuera à organiser des réunions avec les ministres à distance. Le Chancelier a été lui aussi en contact et s'isolera également. Il ne participera pas au projet pilote", indique un communiqué publié dimanche par Downing Street.

L'auto-isolement des deux hommes est intervenu quelques heures à peine après que Downing Street a été plongé dans la confusion et le chaos à propos de l'abandon imminent de la quasi-totalité des restrictions liées à la Covid-19, lundi, surnommé "jour de liberté", de nombreux responsables gouvernementaux ayant défendu leurs plans pour maintenir le travail malgré l'augmentation du nombre de cas.

Le précédent refus des deux responsables de s'auto-isoler a suscité la colère et la critique, beaucoup dénonçant l'hypocrisie du gouvernement lorsqu'il s'agit de suivre les règles et les conseils sur le coronavirus qu'il a mis en place pour le public.

S'adressant à Sky News, Jonathan Ashworth, Secrétaire à la santé de l'opposition (shadow health secretary), a déclaré : "Il y aura des travailleurs dans tout le pays qui devront s'isoler parce qu'ils ont été exposés au virus, y compris dans les services publics, y compris le NHS (National Health Service). Beaucoup d'entre eux se réveilleront ce matin en entendant qu'il y a une règle spéciale, une règle exclusive, pour Boris Johnson et Rishi Sunak, et se diront que cela ressemble à une règle pour eux et à une autre pour le reste d'entre nous."

"Il y aura des parents à travers le pays qui ont souffert cette année lorsque leurs enfants ont été renvoyés à la maison, car ils étaient dans une bulle et devaient s'auto-isoler", a-t-il ajouté.

Le Secrétaire à la santé Sajid Javid a été testé positif au virus, samedi, et il a dû se mettre en quarantaine chez lui avec sa famille en attendant un test PCR. Javid avait auparavant visité une maison de soins pour personnes âgées où il aurait contracté le virus.

Les cas de coronavirus se multiplient actuellement au Royaume-Uni, en grande partie en raison de la propagation de la variante Delta, hautement transmissible, et de la réouverture du pays.

Vendredi, le nombre d'infections a dépassé la barre des 50 000, soit le chiffre le plus élevé depuis janvier dernier, lorsque le Royaume-Uni était en proie à une troisième vague et à un confinement national.

L'Angleterre devrait abandonner la majorité de ses restrictions liées au coronavirus lundi, ce qui en fera le pays le plus libre d'Europe.

Dans le cadre de ce plan, la règle de la distance de deux mètres a été abandonnée, les gens ne seront plus tenus de porter des masques, sauf dans les transports publics, et les lieux de divertissement rouvriront leurs portes.

AA


Tags: Royaume-Uni   Covid-19