L'Armée française commande 9 autres avions militaires à la Suisse

  17 Juillet 2021    Lu: 430
L

La France a passé cette commande une quinzaine de jours après que la Suisse a préféré deux systèmes d’armement de fabrication américaine à d’autres produits par la France

La société suisse Pilatus Aircraft a annoncé avoir décroché une nouvelle commande d’avions d’entraînement de la part de l’Armée française depuis 2017. Cette nouvelle arrive peu après la décision de Berne d’opter pour les F-35 américains au lieu des Rafale.

L'Armée de l’air française a passé une commande de neuf autres avions d’entraînement PC-21 à la Suisse, a annoncé ce vendredi 16 juillet la société Pilatus Aircraft.

«L'Armée de l'air et de l'espace a commandé neuf PC-21 supplémentaires […] démontrant par ce contrat supplémentaire l'efficacité du système d'entraînement Pilatus […]. La Direction générale de l'armement (DGA) a signé l'accord avec F-AIR 21 (Cognac Formation Aero SAS France, filiale de Babcock), Pilatus étant le sous-traitant exclusif pour la fourniture des neuf PC-21 et autres systèmes de formation au sol et pièces de rechange», indique la société dans un communiqué.

Les PC-21 seront stationnés à la base aérienne de Cognac-Châteaubernard à partir de 2023, ils y rejoindront les 17 autres appareils de ce type livrés en 2018 conformément à un contrat de 2017, rappelle la société.

La France a passé cette commande une quinzaine de jours après que la Suisse a préféré deux systèmes d’armement de fabrication américaine à d’autres produits par la France.

Le Conseil fédéral suisse a décidé fin juin de commander 36 avions de combat F-35A pour quelque 2 milliards de francs suisses (1,8 milliard d’euros), au lieu de Rafale de Dassault Aviation, pour remplacer sa flotte vieillissante composée en partie de F5 Tiger de fabrication américaine.

La Suisse a en outre commandé cinq systèmes de défense antimissiles Patriot de l'américain Raytheon, les préférant au SAMP/T franco-italien de MBDA et Thales, justifiant son choix par le fait que le F-35 et le Patriot «l'emportent quant à l'utilité globale tout en présentant les coûts globaux les plus bas».

Sputnik


Tags: France   Suisse