Pam: plus de 40 millions de personnes menacées par la faim dans le monde

  22 Juin 2021    Lu: 285
Pam: plus de 40 millions de personnes menacées par la faim dans le monde

La famine, qui avait reculé pendant plusieurs décennies dans le monde, est en constante augmentation depuis 2016, sous l'effet conjugué des conflits et du changement climatique

Quelque 41 millions de personnes dans le monde sont exposées à un risque imminent de famine en raison de la flambée des prix des aliments de base qui exacerbent les tensions actuelles sur la sécurité alimentaire, a averti mardi le Programme alimentaire mondial (Pam).

D'après le directeur exécutif de l'agence onusienne, David Beasley, un demi-million de personnes sont déjà confrontées à des conditions proches de la famine.

"Nous avons maintenant quatre pays (Ethiopie, Madagascar, Soudan du Sud et Yémen) où des conditions proches de la famine sont présentes (...) Pendant ce temps, 41 millions de personnes sont littéralement aux portes de la famine", a-t-il déclaré dans un communiqué. 

"Si vous regardez les chiffres, c'est juste tragique - ce sont de vraies personnes avec de vrais noms. Je suis extrêmement inquiet", a-t-il prévenu.

"Nous avons besoin de financement et nous en avons besoin maintenant", a-t-il ajouté.

Le Pam, qui est entièrement financé par des dons, a estimé qu'il devait lever dans l'immédiat six milliards de dollars pour venir en aide aux personnes à risque dans 43 pays.

La famine, qui avait reculé pendant plusieurs décennies dans le monde, est en constante augmentation depuis 2016, sous l'effet conjugué des conflits et du changement climatique. Depuis, la pandémie due au COVID-19 n'a fait qu'aggraver la situation.

Les prix mondiaux des denrées alimentaires ont augmenté en mai pour atteindre leurs plus hauts niveaux en une décennie, selon les chiffres de l'Onu.

Les produits de base comme les céréales, les graines oléagineuses, les produits laitiers, la viande et le sucre affichent ainsi une hausse combinée de 40% par rapport aux niveaux de 2020.

L'effondrement des monnaies locales dans des pays comme le Liban, le Nigeria, le Soudan, le Venezuela et le Zimbabwe ont accentué ces pressions et renchéri les prix, alimentant un peu plus l'insécurité alimentaire.

Selon le Pam, prix Nobel de la paix l'an dernier, environ 690 millions de personnes, soit 9% de la population mondiale, dorment le ventre vide chaque nuit.

Reuters


Tags: famine