Bakou réagit à une déclaration du ministère arménien des Affaires étrangères

  19 Juin 2021    Lu: 136
  Bakou réagit à une déclaration du ministère arménien des Affaires étrangères

«Dans une déclaration diffusée le 18 juin 2021, le ministère arménien des Affaires étrangères accuse l'Azerbaïdjan de poursuivre en justice ceux qui ont combattu illégalement sur le territoire de l'Azerbaïdjan pendant la guerre de 44 jours et qui sont accusés d'avoir commis des crimes de guerre, des actes de terrorisme et des combats en tant que mercenaires.»

C'est ce qu'a déclaré le ministère des Affaires étrangères de la République d'Azerbaïdjan tout en commentant la déclaration du ministère arménien des Affaires étrangères.

«Le ministère arménien des Affaires étrangères a déclaré dans une déclaration que des «prisonniers de guerre» et des «civils» étaient accusés de meurtre, de torture, de terrorisme et d'autres crimes sur le territore azerbaïdjan pendant les opérations militaires et après la signature de la Déclaration tripartite sur la cessation des opérations. Bien entendu, l'Azerbaïdjan a à la fois le droit et l'obligation internationale de traduire ces personnes en justice en vertu du droit international, y compris les Conventions de Genève de 1949, la Convention internationale sur le recrutement, l'utilisation, le financement et la formation des mercenaires, et la législation locale.

Quant aux Arméniens, détenus actuellement par la partie azerbaïdjanaise et impliqués dans une affaire pénale, nous rappelons au MAE arménien qu'un groupe de ces personnes sont membre du groupe terroriste, qui est entré sur le territoire azerbaïdjanais après la signature d’une déclaration trilatérale  le 10 novembre 2020, et à la suite de l'activité provocatrice du groupe, 4 militaires azerbaïdjanais ont été tués et un civil a été grièvement blessé.

Un citoyen libanais d'origine arménienne accusé a participé à des combats contre des militaires et des civils azerbaïdjanais pendant la guerre de 44 jours en tant que mercenaire étranger. Les deux autres citoyens arméniens sont des personnes accusées d'avoir torturé des militaires et des civils azerbaïdjanais pendant la première guerre du Karabagh», selon le ministère.


Tags: Karabagh   mercenaires