MAE:  L'Arménie doit apprendre à respecter le droit international

  18 Juin 2021    Lu: 148
  MAE:   L

«Commentant la déclaration de Choucha signée par les présidents azerbaïdjanais et turc et affirmant que le document est dirigé contre le peuple arménien, le ministère arménien des affaires étrangères ne comprend toujours pas que la politique agressive de l'Arménie depuis des décennies, ses revendications sur le territoire de l'État voisin, sa politique servant les intérêts d'un groupe de personnes et, enfin, sa position revancharde sont dirigés contre le peuple arménien.»

C'est ce qu'a déclaré le ministère des Affaires étrangères de la République d'Azerbaïdjan tout en commentant une déclaration du MAE arménien concernant la déclaration de Choucha.

«Cette position de l'Arménie est un obstacle majeur à la paix et à la sécurité dans la région. Lorsque le ministère des Affaires étrangères de l'Arménie, un pays qui pendant des décennies viole grossièrement les normes fondamentales du droit international, notamment la souveraineté, l'intégrité territoriale des Etats et l'inviolabilité des frontières, et ignore les droits d'environ un million d'Azerbaïdjanais, parle du droit international, c'est le comble de l'hypocrisie. L'Arménie qui se réfère au droit international doit d'abord apprendre à le respecter.

En rejetant la plate-forme de coopération régionale proposée par les dirigeants azerbaïdjanais et turc et en la présentant comme une « menace pour le peuple arménien » et une « menace pour la région », le ministère arménien des Affaires étrangères démontre clairement à quel point l'Arménie est loin de la paix, de la coopération et du développement», selon le MAE azerbaïdjanais.

Azvision.az


Tags: Choucha