« Si l’Arménie veut la paix, elle doit se mettre à négocier avec nous la délimitation des frontières »

  12 Juin 2021    Lu: 244
« Si l’Arménie veut la paix, elle doit se mettre à négocier avec nous la délimitation des frontières »

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a reçu ce samedi les lettres de créance des ambassadeurs non-résidents du Guatemala, d’Irlande, d’Albanie, de Norvège, du Monténégro, d’Estonie, de Somalie, de Nouvelle-Zélande, de Slovénie et du Danemark. 

Lors de la réunion, le président Aliyev a dit que malheureusement, les déclarations ouvertes de l'Azerbaïdjan sur le volonté d'entamer des négociations sur un accord de paix avec l'Arménie restaient sans réponse par le gouvernement arménien:

« Le gouvernement arménien ignore également notre proposition d'entamer des négociations sur la délimitation de la frontière avec l'Arménie. Nous avons mal à le comprendre, a déclaré le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev lors de sa rencontre avec les ambassadeurs non-résidents du Guatemala, d’Irlande, d’Albanie, de Norvège, du Monténégro, d’Estonie, de Somalie, de Nouvelle-Zélande, de Slovénie et du Danemark, qui lui ont présenté leurs lettres de créance.

Si l’Arménie veut la paix, nous aussi, nous en avons besoin. Si l'Arménie veut la guerre, elle aura le même résultat qu’à l'automne 2020. Si l’Arménie veut la paix, elle doit se mettre à négocier avec nous la délimitation des frontières. Si elle ne le fait pas, elle le regrettera. Ainsi, nous sommes prêts pour une nouvelle étape de développement dans le Caucase, nous sommes prêts pour la paix et nous le démontrons », a souligné le président Ilham Aliyev. (Azertac)


Tags: Azerbaïdjan   Karabagh