Un citoyen azerbaïdjanais dit avoir été brutalement torturé pendant la captivité arménienne à la prison de Choucha

  09 Juin 2021    Lu: 252
 Un citoyen azerbaïdjanais dit avoir été brutalement torturé pendant la captivité arménienne à la prison de Choucha

Le citoyen azerbaïdjanais Garib Valiyev a déclaré qu'il avait été brutalement torturé pendant la captivité arménienne.

Valiyev est reconnu comme victime lors du procès dans l'affaire pénale contre les criminels de guerre arméniens Ludwig Mkrtchyan et Alyosha Khosrovyan, accusés d'avoir commis des actes de torture contre des prisonniers de guerre azerbaïdjanais et d'autres crimes pendant la première guerre du Karabagh.

S'exprimant lors du procès mercredi, le citoyen azerbaïdjanais a déclaré qu'il avait été battu et torturé par Ludwig Mkrtchyan pendant sa captivité arménienne.

« J'ai été pris en otage par l'armée arménienne en 1999 alors que je faisais paître du bétail en direction du village de Tapgaragoyounlou », a déclaré Valiyev. « J'ai été emmené à la prison de Choucha, où j'ai été torturé. J'ai vu Ludwig Mkrtichyan en uniforme militaire dans la région de Latchine.

« Mkrtichyan était un traducteur de la langue azerbaïdjanaise », a déclaré l'ancien captif azerbaïdjanais. « Il m'a donné un coup de pied dans la poitrine et a commencé à me torturer. J'ai été touché au visage. Mkrtichyan a mis un sac sur ma tête et a recommencé à me torturer dans le bureau.»

«Une fois, il m'a battu jusqu'au soir», a affirmé Valiyev. « Mkrtichyan a essayé de trouver l'emplacement de l'unité militaire la plus proche. Il voulait que j'avoue que j'étais un agent des services secrets. Il parle couramment l'azerbaïdjanais.

«J'ai été en captivité pendant deux mois », a noté l'ancien captif azerbaïdjanais. « Après que le Comité international de la Croix-Rouge ait pris le contrôle de ma situation, la torture a cessé. Après mon retour, j'ai suivi un traitement pendant un mois.»

En répondant aux questions du procureur, Valiyev a fait savoir que lors de l'enquête préliminaire, Mkrtichyan l'avait reconnu.

«Au premier affrontement, il m'a reconnu, mais au second il a commencé à le nier», a ajouté Valiyev.

Le procès des militaires arméniens Ludwig Mkrtchyan et Alyosha Khosrovyan, accusés d'avoir commis des actes de torture contre des prisonniers de guerre azerbaïdjanais et d'autres crimes pendant la première guerre du Karabagh, s'est poursuivi au tribunal de l'arrondissement de Yassamal.

Le procès était présidé par le juge du Tribunal militaire de Bakou, Elbey Allahverdiyev.

Azvision.az


Tags: Arménie   terrorisme