«Les tentatives de l'Arménie d'utiliser cette question comme un outil politique sont inacceptables»

  16 Mai 2021    Lu: 831
   «Les tentatives de l

«La démarcation et la délimitation des frontières est une question bilatérale, c'est un processus assez compliqué et technique. Bien sûr, nous comprenons les préoccupations des pays tiers concernant la situation dans la région qui visent à éliminer l'aggravation des tensions. Nous pensons qu'avant de faire des déclarations sur une question aussi sensible, toutes les causes et questions fondamentales doivent être examinées de manière approfondie.»

C'est ce qu'a déclaré Leyla Abdoullayeva, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République d'Azerbaïdjan.

«Comme vous le savez, dès qu'une tension est survenue à la frontière, la direction du Service national de protection des frontières d'Azerbaïdjan s'est immédiatement rendue dans la région, des négociations ont commencé avec les gardes-frontières de l'autre côté. Des mesures appropriées sont actuellement prises pour normaliser la situation.

Malheureusement, ce problème technique a été exagéré par des déclarations provocantes et une campagne de diffamation contre l'Azerbaïdjan. Une telle approche destructrice ne fait qu’accroître les tensions.

Les réactions inadéquates et les déclarations provocantes de l'Arménie sont clairement liées à la situation pré-électorale dans ce pays. Les tentatives de l'Arménie d'utiliser cette question comme un outil politique sont inacceptables», a-t-elle indiqué.

Abdullayeva a noté que l'Azerbaïdjan restait fermement attaché à la paix, à la sécurité et à la coopération régionale sur la base du respect de la souveraineté, de l'intégrité territoriale et de l'inviolabilité des frontières internationalement reconnues: «Nous recommandons aux cercles politiques et militaires arméniens d’accepter la réalité de la régime frontalier interétatique sur toute la longueur de la frontière internationale, de ne pas aggraver la situation dans la région de manière déraisonnable et travailler avec la partie azerbaïdjanaise de manière constructive pour résoudre les problèmes frontaliers par le canal bilatéral.

De tels cas peuvent et doivent être résolus grâce à des contacts mutuels entre les autorités frontalières compétentes des deux côtés.

L'Azerbaïdjan reste attaché à résoudre les tensions dans la région et nous appelons à la prise des mesures appropriées à cette fin.»

Azvision.az


Tags: frontières